NH Hotels présente sa nouvelle Collection

Le groupe espagnol NH Hotels segmente son offre en lançant une déclinaison quatre étoiles “plus”, la NH Collection, à l'esprit contemporain et aux services destinés de séduire la clientèle d'affaires.
DR

“D’où venons-nous et où voulons-nous aller ?” : c’est en répondant à cette question existentielle que Federico Gonzalez Tejera, PDG de NH Hotels, a redéfini les contours du groupe espagnol, le 25ème  hôtelier mondial. La nouvelle stratégie passe par l’abandon de la déclinaison économique NH Express, la concentration de l’offre autour des hôtels milieu et haut de gamme NH et, surtout, le lancement d’une segmentation quatre étoiles “plus”, la NH Collection. “En analysant notre portefeuille, nous avons identifié un certain nombre d’établissements qui avaient tous les éléments pour devenir des hôtels upper upscale”, poursuit-il.

Cette nouvelle segmentation vient d’être officiellement dévoilée à Venise, marquant l’achèvement de la rénovation d’un hôtel situé au bord du Grand Canal, le NH Collection Palazzo Barocci. Six mois de travaux ont permis de donner un esprit contemporain à l’établissement, en son temps un théâtre où Vivaldi débuta, avant de devenir le palais de riches familles locales. Une nouvelle aile a été également ajoutée, portant le nombre de chambres à 59, dont plusieurs suites avec terrasse. Si cet hôtel se concentre évidemment sur le loisir, il est adapté à des réunions exclusives ; et, surtout, il propose des services propres à séduire la clientèle business. “Les voyageurs d’affaires sont au cœur de la réflexion de la marque”, souligne d’ailleurs Philippe Mettey, directeur commercial de la NH Collection. “Nous voulons aller au-devant de leurs attentes et les surprendre. Lorsque le client arrive à l’hôtel, il lui sera demandé s’il a besoin qu’on lui repasse quelque chose, une chemise par exemple, afin qu’elle soit impeccable pour sa réunion du matin”, précise Federico Gonzalez Tejera. Parmi les standards de la NH Collection, figurent notamment une pièce de repassage offerte et le WiFi gratuit, avec un débit de 1MB.

L’exemple vénitien illustre bien le processus de montée en gamme des établissements amenés à faire partie de la collection, ses membres y entrant au gré des rénovations, pour lesquelles le groupe va investir entre 220 et 250 millions d’euros. Au nombre de 23 aujourd’hui, ils seront 32 d’ici la fin de l’année, positionnés sur les marchés clés du groupe – l’Espagne et l’Italie – mais aussi en République Tchèque, en Argentine et au Mexique. De nouveaux NH Collection sont attendus à Santiago du Chili, à Londres avec la conversion du NH Kensington, mais aussi à Amsterdam et Madrid, avec la transformation du Krasnapolski, au cœur de la métropole hollandaise, et de l’Eurobuilding, dans le quartier des affaires de la capitale espagnole. Avec ses 400 chambres, ses nouvelles salles de réunions ultra-technologiques et son décor design, le futur NH Collection Eurobuilding, qui rouvrira ses portes en septembre, fera d’ailleurs figure de navire amiral de l’enseigne.

Avec le lancement de cette segmentation, l’offre du groupe repose désormais sur quatre piliers, avec en premier lieu les hôtels d’affaires trois-quatre étoiles sous enseigne NH, soit plus de 270 hôtels et les NH Collection, qui devraient être cinquante fin 2015 et entre 75 et 100 d’ici cinq ans. À ceux-ci s’ajoute l’enseigne design Nhow, qui compte trois hôtels à Berlin, Milan et bientôt Rotterdam, mais que Federico Gonzalez espère voir s’étoffer prochainement. Enfin la marque Hesperia regroupe l’offre resort du groupe, les établissements urbains de la marque, souvent dotés de grands espaces de réunions, étant amenés à intégrer la NH Collection, à l’image de l’Hesperia Tower de Barcelone, fort de 280 chambres et d’un centre de conférences de 5 000 m².

Dans le cadre de son développement, le groupe compte jouer sur l’ensemble de son offre. « Très différentes les unes des autres, nos marques urbaines peuvent dans une même ville » prévient Federico Gonzalez. « Nous avons déjà fait ça à Milan et pourrions très bien reproduire cet exemple à Barcelone, à Madrid ou encore à Paris. La capitale française est une de nos grandes priorités et nous espérons y être présents d’ici deux ans”.  Si, côté pays émergents, l’Amérique latine offre de belles perspectives notamment au Mexique, au Chili ou en Colombie, NH Hotels regarde aussi du côté de la Chine. Avec comme actionnaire principal le conglomérat chinois HNA – actif aussi bien dans l’aérien avec Hainan Airlines que dans le tour-operating ou l’hôtellerie avec sa marque Tangla – NH Hotels compte tirer profit du marché émetteur chinois mais aussi déployer sa marque sur ce marché des plus courus. “À ces fins, nous allons commencer à gérer quelques hôtels de HNA en Chine en 2015 pour nous initier au fonctionnement de ce marché”, précise Federico Gonzalez.