Paris Rive Gauche – Travelling sur un quartier d’affaires en devenir

“Paris est une ville-musée” : aux quelques Parisiens qui restent encore confits dans cette certitude, nous conseillerons d’aller faire un tour à l’Est de la capitale, dans le treizième arrondissement.

Ils y découvriront un décor qui semble droit sorti d’un projet en 3-D, un rêve d’urbaniste tout en immeubles de nouvelle génération, en grandes masses minérales et en espaces verts. “Paris Rive Gauche” : tel est le nom de baptême de ce grand projet qui s’étend de la gare d’Austerlitz au périphérique. Engagée en 1994 dans la foulée du chantier de la “Très Grande Bibliothèque”, l’opération d’aménagement n’est pas encore totalement achevée, mais elle a déjà réussi l’un de ses principaux paris : s’imposer comme quartier d’affaires d’avenir.

Accenture, Natixis, Sanofi-Aventis, Accor, BPCE ou encore la Caisse des Dépôts et Consignations : quelques grands acteurs, hexagonaux pour la plupart, ont déjà posé leurs ailes aux abords de l’avenue de France. Dans son voisinage, on retrouvera également plusieurs grands noms de l’édition, comme Flammarion, et de la presse française, comme Télérama ou Courrier International ; le tout à deux pas du nouveau siège du journal Le Monde.

Paris Rive Gauche a reçu un coup de projecteur en novembre dernier avec la révision du Plan local d’urbanisme autorisant le “déplafonnement localisé des hauteurs constructibles”. Autrement dit : un feu vert pour l’érection de ces “nouvelles tours du XIIIe” qui sortiront de terre d’ici cinq ans et devraient contribuer à nourrir la renommée de l’une des plus spectaculaires entreprises d’aménagement du territoire parisien depuis la mort du baron Haussmann.

S’y rendre
Métro ligne 6 (Nation – Charles de Gaulle Étoile), station “Quai de la gare”
Métro ligne 14 (Saint Lazare – Olympiades), station “Bibliothèque François Mitterrand”
RER ligne C, station “Bibliothèque François Mitterrand”
Tramway T3, station “Porte d’Ivry
Voguéo, station “Bibliothèque François Mitterrand”

Principaux bus
Bus 89 (Gare de Vanves – Malakoff), station “Bibliothèque François Mitterrand”
Bus 64 (Gambetta – place d’Italie), station “Bibliothèque François Mitterrand”
Bus 27 (Gare Saint-Lazareporte d’Ivry), station “Patay – Tolbiac”

Paris rive gauche en chiffres
Le projet s’étend sur 130 hectares – dont 26 hectares recouvrant les voies ferrées – répartis entre la place Valhubert (face au Jardin des Plantes) et la porte d’Ivry. Il prévoit la construction de près de 2,5 millions de m2 de surfaces hors oeuvre net répartis comme suit :
• 745 000 m2 de bureaux pour 60 000 salariés annoncés.
• 665 000 m2 d’équipements publics ; Bibliothèque nationale de France, universités, crèches, écoles…
• 585 000 m2 de logements répartis en 7 500 unités pour 15 000 habitants.
• 405 000 m2 de “commerces, activités et services”.
• 100 000 m2 d’espaces verts.

Si le quartier se développe à l’est avec les tours annoncées dans le quartier Masséna-Bruneseau, il se poursuit également à l’ouest avec la rénovation de la gare d’Austerlitz et de ses abords confiée à l’équipe AREP – Ateliers Jean Nouvel. Éclaté sur près de 13 hectares, ce projet d’aménagement devrait notamment donner naissance à 115 000 m2 de nouveaux bureaux ainsi qu’à un centre d’affaires SNCF de 3 000 m2. Il doit permettre à la gare de recevoir 40 millions de passagers en 2020 contre 17 millions seulement en 2010.

Enfin, quartier d’affaires et d’habitation, Paris Rive Gauche se veut également quartier universitaire, entendant bien devenir la “nouvelle Rive Gauche”. Entre l’université Paris Diderot, le Pôle des langues et civilisations du monde, l’école nationale supérieure d’architecture Paris – Val de Seine ou encore le nouveau siège de l’école des hautes études en sciences sociales, le quartier devrait accueillir à terme près de 18 000 étudiants.

Sortir
Qui l’eût cru : moribond il y a vingt ans, le Nord du XIIIe arrondissement est revenu à la vie ; même après l’heure de fermeture des bureaux. Tout a commencé avec l’émergence de lieux alternatifs, que ce soit sur les quais (les “Frigos”) ou sur la Seine (le Batofar). Aujourd’hui, le bord du fleuve regarde s’installer les péniches à vocation festive, tandis que de nouveaux lieux naissent au coeur même du quartier d’affaires.

Le plus spectaculaire, pour l’heure : le Djoon, restaurant et “soulful club” avec DJs le week end, au 22, boulevard Vincent Auriol. Plus étonnant encore : Les Nuits Blanches, restaurant – cabaret russe ouvert en décembre dernier au 50, avenue Pierre Mendès France. Ce lieu préfigure ce qui deviendra bientôt le “Village russe” avec épicerie et sauna-spa.
Renseignements : www.villagerusse.com

Si vous avez…
Une heure
Après un coup d’oeil à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à ses jardins et son impressionnante esplanade, la promenade se poursuit autour des vestiges industriels du quartier : les Frigos (transformés en squatt artistique plus ou moins organisé), les Grands Moulins de Paris (intégrés à l’université Paris Diderot) et l’usine SUDAC (devenue l’école nationale supérieure d’architecture Paris – Val de Seine).

Plus généralement, Paris Rive Gauche peut se visiter comme une galerie d’architecture à ciel ouvert. Il est vrai que les fées qui se sont penchées sur son berceau ont été triées sur le volet. Au hasard de la promenade, on pourra découvrir des réalisations signées Jean-Marie Duthilleul, Norman Foster, Yves Lion, Jean Nouvel, Dominique Perrault, Christian de Portzamparc, Jean-Michel Wilmotte…

Un après-midi
Deux options : prolonger l’investigation in situ en visitant l’exposition du moment à la BnF et en comptant les péniches sur les rives de la Seine, ou alors passer le pont – ou plutôt la “passerelle Simone de Beauvoir” – pour découvrir le nouveau Bercy, ses jardins, sa cinémathèque et toutes les jolies boutiques du Cour Saint-Emilion.

Il existe même une troisième option : aller au cinéma. Entre le MK2 Bibliothèque, l’UGC de Bercy et le Pathé d’Ivry, on compte en effet trois multiplexes à proximité immédiate. Le quartier peut ainsi revendiquer le titre de “premier pôle cinématographique de Paris”, avec près de 4 millions d’entrées annuelles.

Services
Centre d’affaires – Regus Paris bibliothèque nationale > 118-122, avenue de France (XIIIe)
• Tél. : 01 46 46 10 10
• Internet : www.regus.fr

Impression/InfographieNewworks > 18, rue des Frigos (XIIIe)
• Tél. : 01 70 37 24 00
• Internet : www.newworks.com

Copytop > 16, rue Neuve Tolbiac (XIIIe)
• Tél. : 01 82 53 60 78
• Internet : www.copytop.com

Fitness et relaxation – Inaugurée en 2006, la Piscine Joséphine Baker est la dernière-née des piscines parisiennes. Et pas la moins esthétique puisque c’est une piscine flottante de 25 mètres, installée face à la Bibliothèque nationale. Solarium à la belle saison et “espace forme” avec salle fitness, sauna, hammam et jacuzzi.