Perth veut changer son image

Perth sera en mars prochain la première en Australie à être reliée par vol sans escale à l’Europe. La capitale de l’Australie Occidentale se lance dans une opération séduction à l’international, afin de promouvoir l’image d’une destination offrant un excellent rapport qualité prix.
Crown Towers
L'hôtel Crown Towers, premier établissement six étoiles de Perth

L’image de Perth, capitale de l’Australie Occidentale, a été entachée par la réputation de cette métropole de plus d’un million et demi d’habitants, considérée comme étant la plus onéreuse d’Australie. Le coût élevé de la vie à Perth témoignait d’une ville en plein boom économique, grâce à la flambée des matières premières. Perth se trouve en effet à proximité des grands sites miniers du pays. L’Australie Occidentale est le premier producteur du pays pour les minerais (cuivre, or, aluminium, nickel, cobalt ou zinc entre autres), générant 40% des exportations du pays.

Mais les temps ont changé. Le ralentissement des deux dernières années en Chine a fait baisser la demande en matière première. Parallèlement, l’ajout de nouvelles capacités hôtelières a déprimé le marché. L’hôtellerie locale souffre tout à coup de surcapacité, ce qui se répercute sur le prix des chambres. Selon une étude de Deloitte, le prix moyen d’une chambre à Perth est tombé à son niveau le plus bas depuis 12 ans. La baisse du taux d’occupation dans les hôtels est liée aux conditions économiques plus difficiles dans la province mais aussi à la concurrence plus intense d’hébergements alternatifs de type Airbnb. Selon certains experts, il existerait quelque 4000 appartements chez l’habitant offert à la location. “L’hôtellerie de Perth va continuer de souffrir doublement en raison d’une compétition accrue avec de nouveaux entrants et d’une croissance modérée de la demande« , prédit le rapport.

En 2016, l’hôtellerie locale a affiché un taux d’occupation de tout juste 80% comparé à 88% pour Melbourne et même 89% pour Sydney. Ce taux continue de baisser depuis le début de l’année. En juin, il est ainsi tombé à 75,6%. L’an dernier, six établissements hôteliers ont ouvert leurs portes. Parmi eux, le Crown Towers – premier hôtel six étoiles de la métropole -, le Peppers Kings Square, le Tribe Hotel, Fraser Suite et Quest Adelaide Terrace sont quelques-uns des établissements haut de gamme, qui représentent quelque 1400 chambres supplémentaires. D’ici 2020, 4 000 chambres supplémentaires vont s’ajouter au parc hôtelier existant. D’ici 2018, le parc hôtelier devrait encore bondir de 2 700 chambres supplémentaires. Parmi les projets hôteliers au centre de Perth figurent l’hôtel et résidence hôtelière Avani avec 450 chambres, un Ritz-Carlton de 240 chambres sur Elizabeth Quay tandis que Fremantle verra l’ouverture d’un Doubletree par le groupe Hilton.

une aubaine pour les voyageurs d’affaires

Cette conjoncture difficile pour l’hôtellerie de la métropole est une aubaine pour les voyageurs d’affaires. Mais aussi pour les autorités touristiques de l’Etat d’Australie Occidentale. Cet été en effet, l’Etat a décidé de lancer une campagne de marketing de deux millions de dollars australiens (1,3 million d’euros), qui vise à encourager les visiteurs. “Nous traînons la réputation d’être cher et difficile d’accès et de surcroît, de ne pas offrir les meilleurs standards de qualité. Mais tout cela a bien changé et il nous faut le communiquer », reconnaît le Ministre du Tourisme d’Australie Occidentale, Paul Papalia. Lors d’une présentation récente à Singapour, le ministre a d’ailleurs mis en avant les transformations que connait la ville avec de nouveaux bars et restaurants, de nouveaux espaces culturels ainsi qu’un nouveau stade, qui permet à Perth de se repositionner notamment sur le marché MICE.

Côté transport aérien, l’aéroport de Perth, quatrième d’Australie avec 13,62 millions de passagers, dont 4,4 millions de passagers internationaux durant l’année fiscale 2016/2017, espère attirer de nouvelles lignes internationales. Le gouvernement travaille ainsi à favoriser l’accès des compagnies aériennes en Australie Occidentale. Des vols supplémentaires ont été lancés cette année depuis Singapour. De nouveaux vols vont relier Perth à Shanghai et à Pékin, ainsi qu’au Japon. L’un des événements importants pour la destination sera le lancement en mars prochain par Qantas de la première liaison quotidienne sans escale de Perth vers Londres, également première ligne sans escale entre l’Australie et l’Europe. Le vol durera 17 heures et sera effectué en Boeing 787 Dreamliner avec une capacité de 268 passagers en configuration trois classes (économie, premium économie et business). Le premier vol quittera Londres le 23 mars et il semble afficher complet. Perth devrait devenir un nouveau mini hub de Qantas sur le reste de l’Australie à la place de Dubaï ou de Singapour. En outre, le vol se poursuit sur Melbourne permettant d’économiser une heure sur leur parcours actuel via Dubai.  L’Australie occidentale possède actuellement une part de marché de 12,5% de toutes les arrives internationales. Sur ce chiffre, l’Europe génère 30% de toutes les nuitées et 24% de toutes les arrivées.