Pierre Caussade, directeur qualité, environnement et développement durable d’Air France

Pour mieux “piloter” ses actions en faveur de l’environnement, Air France a créé, il y a trois ans, un poste de directeur qualité, environnement et développement durable qu’occupe aujourd’hui Pierre Caussade. “Nous tenons à assumer notre rang et nos responsabilités en tant que compagnie globale, explique Pierre Caussade. Le renouvellement de notre flotte est le premier de nos résultats. Parce qu’elle est l’une des plus modernes d’Europe aujourd’hui, nous avons divisé par deux, voire par trois les émissions par passager. Et l’on espère des résultats encore plus spectaculaires d’ici à 2020 avec l’arrivée de nouvelles technologies. Nous devrions alors atteindre la neutralité carbone.”

La politique de hub aérien à Paris-CDG, plate-forme de correspondances mondiales, conforte la stratégie de la compagnie. “Le hub, c’est un peu comme du covoiturage. La mise en connexion de tous les passagers nous permet de mettre en place des appareils plus grands que nous remplissons mieux.”

La compagnie a aussi instauré des politiques de réduction des déchets, de recyclage et participe à un programme européen de recherche sur les biocarburants. “Il y a une véritable prise de conscience de nos salariés, mais surtout de nos passagers. Nous prenons même des engagements de neutralité carbone sur des contrats avec de grands comptes.” Air France propose à ses passagers une compensation volontaire carbone par l’achat de certificats fixant un prix pour la tonne de CO2 émis. Les passagers intéressés peuvent calculer leur quantité de carbone et acheter des certificats auprès d’Action Carbone, le programme de GoodPlanet, la fondation de Yann Arthus-Bertrand.