Plus de tests exigés pour les Européens vaccinés à l’entrée en France

Les ressortissants complètement vaccinés des pays classés en vert par la France n'auront plus l'obligation de présenter de tests négatifs à partir du 9 juin, à la différence des Américains ou des Britanniques.
Carte-entree-france-juin

A partir du 9 juin, les Européens ayant été entièrement vaccinés n’auront plus l’obligation de présenter un test PCR négatif pour entrer sur le territoire français. Alors que la date préalablement fixée pour la réouverture des frontières s’approche, le Gouvernement français a précisé le 4 juin les modalités des flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers (https://www.gouvernement.fr/voyager-depuis-et-vers-l-etranger-mode-d-emploi).

Cette stratégie, sur un mode ternaire, distingue les pays classés « verts » où le virus circule peu ou n’ayant pas de variants préoccupants recensés, c’est-à-dire les pays de l’Espace européen, mais aussi l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande et Singapour. La France distingue également aussi des pays en « orange » – dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis – où la circulation du virus est active du virus, mais sans diffusion de variants préoccupants.

Enfin, 16 pays sont placés sur une liste rouge où circulation active du virus et présence de variants préoccupants se cumulent : l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, le Suriname, la Turquie et l’Uruguay. Le gouvernement recommande fortement de ne pas voyager vers ces pays, sauf en raison de motifs importants, familiaux ou professionnels comme par exemple une mission indispensable à la poursuite d’une activité économique par exemple. En sens inverse, pour venir en France, leurs ressortissants devront faire part d’un motif impérieux, mais aussi de tests PCR ou antigéniques datant de moins de 48h qu’ils soient vaccinés ou non, en plus d’une quarantaine de 7 à 10 jours imposée à l’arrivée.

A l’inverse, et dans la lignée, il sera beaucoup plus aisé de voyager au sein de l’Union européenne et vers/depuis les autres pays classés en vert à partir du 9 juin. Si des obligations de test et de quarantaine pouvaient encore s’appliquer ici ou là, les personnes ayant reçu une vaccination complète depuis au moins quatorze jours pour les vaccins Pfizer, Moderna, AstraZeneca – et quatre semaines pour le vaccin Johnson & Johnson – n’auront plus à présenter de test à l’arrivée. En revanche, les personnes non vaccinées devront présenter un test PCR ou antigénique datant de moins de 72 heures à leur arrivée en France.

L’entrée en vigueur du certificat européen à partir du 1er juillet, intégrant la preuve de la vaccination, du résultat du test négatif ou du rétablissement du Covid de moins de six mois, facilitera encore les déplacements.

En ce qui concerne les pays en orange, les voyageurs entièrement vaccinés pourront venir en France sans motif impérieux. En revanche, ils devront présenter un test négatif, soit PCR datant de moins de 72h, soit antigénique datant de moins de 48h. Quant aux personnes non encore vaccinés en provenance d’un pays classé orange, elles devront en plus présenter un motif impérieux, se soumettre à un test antigénique à l’arrivée et s’auto-isoler pendant sept jours.

Strategie-ouverture-frontiere-france