Avec Pop.Up, Airbus veut révolutionner la mobilité urbaine

Airbus et Italdesign ont présenté Pop.Up le 7 mars, à l’occasion du Salon de l'automobile de Genève. Ce nouveau concept, multimodal et électrique, pourrait bien révolutionner la mobilité urbaine.

Airbus
Airbus entend faire entrer le transport urbain dans la 3e dimension (DR)

Alors que les premiers véhicules autonomes se déploient peu à peu dans les grandes métropoles, Airbus et Italdesign planchent eux sur la prochaine étape de la mobilité, celle de la « troisième dimension ». Les deux partenaires ont présenté leur vision du véhicule de demain à l’occasion du 87e Salon international de l’automobile, organisé à Genève. Le concept, baptisé Pop.Up, prend la forme d’une capsule capable de se connecter à un module terrestre ou à un autre module aérien. Il peut même être intégré à d’autres moyens de transport, selon les responsables du projet, qui évoquent notamment les trains ou les hyperloops. Le véhicule, en forme de capsule, peut accueillir deux passagers. Sa structure en fibre de carbone affiche les mensurations suivantes : 2,6 mètres de long, 1,4 mètre de haut et 1,5 mètre de large. Cette cellule de base, auto-pilotée, et entièrement électrique, est associée à une plate-forme d’intelligence artificielle destinée à gérer la complexité des trajets, tandis qu’un « module d’interface » interagit avec les passagers. « Le véhicule Pop.Up combine la flexibilité d’un petit véhicule terrestre à deux places à la liberté et la vitesse d’un appareil à décollage et atterrissage verticaux (ADAV), unissant ainsi les domaines de l’automobile et de l’aéronautique », résument les responsables d’Airbus. En effet, en cas d’embouteillage, la capsule Pop.Up se déconnecterait de son module terrestre, pour se coupler à un module aérien propulsé par huit rotors contrarotatifs.

Airbus et Italdesign imaginent déjà, en toute « simplicité », une généralisation de ce taxi du futur : « Le mode opératoire de Pop.Up est simple : les passagers planifient leur trajet et réservent leur voyage via une application conviviale. Le système suggère automatiquement la meilleure solution de transport – en fonction des connaissances de l’utilisateur, des horaires, de l’encombrement du trafic, des coûts, des demandes de covoiturage, etc. – reliant le module aérien ou terrestre, ou d’autres moyens de transport, à la capsule du passager selon ses préférences et ses besoins ».

Mathias Thomsen, directeur général pour la mobilité aérienne urbaine d’Airbus, souligne les atouts du projet : « L’ajout de la troisième dimension aux réseaux de transport continus multimodaux va sans aucun doute améliorer notre façon de vivre et de nous déplacer d’un point A à un point B. Concevoir et mettre en oeuvre avec succès des solutions qui fonctionneront à la fois dans les airs et sur terre nécessite une réflexion commune des secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, ainsi qu’une collaboration avec les organismes gouvernementaux locaux chargés des infrastructures et des cadres réglementaires. Italdesign, avec sa longue expérience éprouvée en matière de conception de véhicules d’exception, est un formidable partenaire pour Airbus dans ce projet de concept unique ».