« Pour s’implanter, il faut être assisté localement par un cabinet de conseil » : Romain Lacroix, Maped

Romain Lacroix est le directeur inde de Maped, marque française de fournitures scolaires.

Depuis quand Maped est-il implanté en Inde ?

Romain Lacroix – Maped India est officiellement à Bombay depuis 2011, mais nos produits étaient distribués en Inde depuis 2003 par un agent local. Bombay étant la capitale économique du pays, toute entreprise de distribution se doit d’y avoir un bureau commercial.
 

Quels sont les avantages d’une implantation en Inde ?

 R. L. – L’Inde bénéficie d’un taux de croissance de 7 à 8 % par an, alors que l’inflation varie entre 10 et 15 % selon les produits de concernés. Ce qui relève du marché de niche aujourd’hui deviendra demain un produit courant. D’où un afflux de capitaux étrangers. L’exemple d’Hermès, qui vient de s’implanter à Bombay, me rend confiant quant au succès à venir des produits de niche.
 

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises souhaitant s’implanter en Inde?

R. L. – D’abord d’être assistées localement par un cabinet de conseil et de sélectionner un candidat ayant des compétences à la fois juridiques, commerciales et financières lors de la phase de constitution de la société. Les principales difficultés sont celles du poids de l’administration : dossier de constitution long et pénible, appels de capitaux très règlementés, problématiques de prix de transfert etc. Plus généralement, les procédures sont nombreuses et doivent être respectées. Il faut savoir faire preuve de patience… Ce qui en vaut la peine, Bombay étant la porte d’entrée vers un marché de plus de 1,2 milliard d’habitants.