2017 : American Express prévoit l’essoufflement

American Express Meetings & Events publie ses "Prévisions Meetings 2017", en se basant sur ses propres data et sur du contenu extérieur à l'agence, qui table sur une stabilisation des budgets l'an prochain.

DR
American Express Meetings & Events dévoile ses prévisions 2017

La version 2017 des prévisions annuelles d’American Express Meetings & Events est disponible depuis le 30 novembre. Cette sixième édition est placée sous le signe de la prudence sur le marché européen des réunions et événements. En effet, le rapport publié le 30 novembre évoque “un essoufflement de la croissance qui a caractérisé ces deux dernières années, et une réduction du volume du marché européen, et ce pour l’ensemble des formats de réunions”. Si les entreprises allemandes se montrent plus optimistes que la moyenne, tablant sur une hausse sensible des dépenses (3,3%), “la tendance européenne est à la stabilisation des budgets alloués aux réunions”, résume le rapport. Celui-ci évoque notamment le “contexte politique et économique incertain” qui pèse sur le marché européen, tout particulièrement dans l’Hexagone. Ainsi, selon American Express Meetings & Events les dépenses des entreprises françaises devraient reculer légèrement l’an prochain, à hauteur de 1,2%.

Pour autant, la division événementielle d’American Express préfère voir le verre à moitié plein. “Une tendance majeure se dessine pour 2017 : les professionnels européens se concentreront plus sur la qualité que sur la quantité”, indique ainsi Jose Antonio Ruiz Collado. Le vice-président EMEA d’American Express Meetings & Events ajoute : “Bien que les budgets stagnent, les professionnels du secteur se montrent très créatifs, en livrant des projets à forte valeur ajoutée. Les villes de taille moyenne, les lieux uniques, et les plus petits événements, proches géographiquement, gagnent en popularité”. Chiffres à l’appui, ce rapport 2017 confirme la montée en puissance des destinations “secondaires” : au Royaume-Uni, 81% des réunions devraient être organisées dans les grandes villes l’an prochain, contre l’intégralité (100%) cette année. Même chose en Allemagne où le chiffre passe de 91% à 81%. Les principaux pôles business conservent pourtant la mainmise sur le marché du Meeting & Events, puisque 79% des événements devraient se dérouler dans des villes majeures en 2017. Cet équilibre se reflète d’ailleurs dans le top 10 des destinations européennes, qui reste logiquement dominé par les grandes destinations business. A commencer par Londres, qui domine ce palmarès 2017. Quatrième, Paris tombe donc du podium au profit de Barcelone (2ème) et Amsterdam (3ème).

DR
Le Top 10 des destinations Meetings & Events selon Cvent