QPro : le duty of care se met au collaboratif

Qwidam se lance à l’assaut du marché business travel. Le réseau social pour les situations d’urgence se décline désormais à travers une version entreprise, QPro, qui propose une réponse collaborative à la problématique du duty of care.

Application Qpro
Qwidam lance QPro pour les voyageurs d'affaires

Après l’hébergement, le transport, la location de salles de réunions, l’économie collaborative part à la conquête d’un autre aspect des déplacements professionnels – et non des moindres – la sécurité des voyageurs. Déjà disponible depuis 2015 dans une version grand public, l’application Qwidam s’attaque désormais au business travel. Le réseau social pour les situations d’urgence vient de lancer QPRO, qui se définit comme « un réseau fermé et sécurisé dans lequel les salariés d’un même groupe peuvent s’entraider dans le monde entier ».

Ce nouveau dispositif de communication, basé sur l’anonymat des utilisateurs – « on ne pas savoir qui est où mais on sait qu’il y a quelqu’un » résument les responsables de l’outil – fonctionne à la fois de manière verticale et horizontale. En clair : un voyageur arrivant à destination peut repérer via l’application si d’autres salariés de son réseau se trouvent à proximité, et en cas de problème contribuer à l’information et à l’entraide de ce groupe. En parallèle de quoi la direction de la sûreté de l’entreprise peut communiquer avec ces mêmes voyageurs, pour anticiper une situation de crise ou y faire face plus efficacement. « Ce flux d’informations multimédias transversale et verticale sur un média dédié rassure et réconcilie employeurs et salariés autour des projets de croissance » résument les concepteurs de QPro.

[newsletter]

Déjà adopté par plusieurs grandes entreprises du CAC40, QPro rejoint donc les deux autres déclinaisons de l’outil imaginé par Qwidam : Qcitoyen, le média social en situation d’urgence, et Qzone, pour la diffusion d’alertes géolocalisées.

Si la sécurité est maintenant identifiée par les entreprises comme l’une des priorités les plus cruciales en matière de travel management, plusieurs études pointent encore le manque de mesures mises en place pour rationaliser ce dossier, et pour en informer les salariés.