Bleisure à Düsseldorf

Living bridge

Une ou deux heures

Deux possibilités : soit une promenade autour des quais, ponts et passerelles de MedienHafen pour effeuiller le catalogue des audaces architecturales et profiter du reflet des buildings dans les eaux du Rhin, soit une visite de la vieille ville (Altstadt) poursuivie par une déambulation le long de Königsallee. En final, pour embrasser tout ce paysage, monter à la plateforme d’observation de la Rheinturm. Hypnotique.

Un après-midi

Le K21La ville qui a vu naître Heinrich Heine et Doris Lessing, mais aussi les groupes Kraftwerk ou Die Toten Hosen, reste une des plus actives d’Allemagne en matière de culture vivante avec près d’une centaine de galeries et un vaisseau-amiral : la Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen, dont les collections sont réparties entre le K20 (Grabbeplatz 5) et le K21 (Stände-hausstraße1). Ici, pas de pose ni de provocation gratuite ; juste de l’expression originale, intelligemment scénographiée, que ce soit pour les expositions temporaires ou pour les collections permanentes avec des œuvres de Picasso, Matisse, Paul Klee, Kandinsky, Andy Warhol, Franck Stella… Autre lieu d’exposition d’exception : le KIT (Kunst im Tunnel), nouvel espace de la Kunsthalle Düsseldorf installé dans un long tunnel, derrière les quais et la verdure de Mannesmannufer.