Croisières : la vague verte

  • Croisières : la vague verte
  • Rencontre avec Antoine Lacarrière, responsable développement de la Clia pour la France, la Belgique et les Pays-Bas

Rencontre avec Antoine Lacarrière, responsable développement de la Clia pour la France, la Belgique et les Pays-Bas

Antoine Lacarriere, responsable développement pour la France, la Belgique et les Pays-Bas de l'association internationale des compagnies de croisières (Clia), présente l'évolution du marché et les atouts des croisières pour les groupes corporate.

Antoine Lacarrière, responsable développement de la Clia

Les compagnies sont organisées pour recevoir la clientèle MICE

 

Comment se porte le marché de la croisière ?

Antoine Lacarrière – Il connaît une progression constante et stimulée par la mise en service chaque année de nouveaux bateaux tout comme la proposition de nouveaux circuits. L’offre se diversifie, touchant une cible de plus en plus large. Le marché mondial représente 25 millions de croisiéristes, dont sept millions d’Européens, principalement des Allemands et des Britanniques. En revanche, le marché français a enregistré en 2017 une baisse due à la réduction de l’activité de certains opérateurs et à la fermeture de Croisières de France, troisième plus grand fournisseur.

Les croisières sont-elles adaptées aux groupes MICE ?

A.L. – Les compagnies maritimes se sont organisées pour recevoir la clientèle MICE. Tous les bateaux disposent de salles de réunion ou d’un théâtre pouvant servir pour une conférence. Les espaces sont facilement modulables et les privatisations peuvent être partielles ou totales, des mini-croisières étant proposées généralement avec un personnel dédié aux entreprises. L’offre est diversifiée pour répondre à toutes les demandes et budgets.

En est-il de même pour les croisières fluviales ?

A.L. – Elles ont des atouts différents par rapport aux croisières maritimes, en particulier pour les groupes : facilité d’accès, embarquement/débarquement au c?ur des villes, escales facilement modulables avec, en plus, des fleuves encore inexploités, notamment en France. Les compagnies ont étoffé leurs activités, rénové et agrandi leurs flottes, et proposent des espaces de réunion… Comme les croisières maritimes, elles permettent à leurs passagers de jeter l’ancre aux sens propre et figuré !

Croisières : la vague verte

  • Croisières : la vague verte
  • Rencontre avec Antoine Lacarrière, responsable développement de la Clia pour la France, la Belgique et les Pays-Bas