Francfort : Le business comme art de vivre

Rencontre avec Mareike Kitz, Frankfurt Convention Bureau

Mareike Kitz est la directrice marketing du Frankfurt Convention Bureau.

Quel est le poids du voyage d’affaires à Francfort ?

M. K. – Bien sûr, Francfort attire beaucoup de professionnels, notamment grâce aux 69 000 événements organisés chaque année dans la ville. La clientèle affaires doit donc représenter aujourd’hui 60 % des voyageurs. Mais il n’y a pas si longtemps, leur poids était plus proche des 70 % !

Comment expliquez-vous cette évolution ?

M. K. – Francfort a longtemps renvoyé l’image d’une ville grise, tout entière dédiée aux affaires. Nous tentons aujourd’hui de faire découvrir aux voyageurs les autres facettes de la ville et du Bankenviertel, qui ont bien plus à offrir que ses seuls atouts business. Les ressources culturelles sont exceptionnelles avec deux opéras et surtout de nombreux musées.

Il y aurait donc une vie après les affaires dans le quartier des banques… ?

M. K. – Oui, tout à fait. C’est un quartier qui monte, où de nouveaux concepts apparaissent, des restaurants et des bars branchés se créent et contribuent à animer la vie nocturne.

Francfort : Le business comme art de vivre