Rencontre : Bernhardt Eichner, directeur général d’Hermès services groupe

Loin du faubourg Saint-Honoré, les ateliers Hermès installés à Pantin.
Loin du faubourg Saint-Honoré, les ateliers Hermès installés à Pantin.

La frontière du périphérique s’efface progressivement

Depuis quand la maison Hermès est-elle installée à Pantin et comment avez-vous motivé vos collaborateurs à franchir le périphérique ?

Bernhardt Eichner – Nous sommes installés à Pantin depuis 1992. Au début des années 1990, nous avons eu besoin d’étendre nos surfaces et nous avons trouvé des terrains disponibles pour cette implantation. Le choix de Pantin a été fait en raison de sa proximité avec Paris, d’autant qu’une étude réalisée auprès des salariés de l’entreprise avait révélé qu’ils habitaient majoritairement le Nord-Est parisien. Le déménagement a été fait de manière souple et aujourd’hui, l’ensemble des bâtiments regroupe environ 1 500 collaborateurs.

En quoi la maison s’inscrit-elle désormais dans le tissu social de la ville ?

B. E. – Hermès cultive des relations de partenariat et de proximité avec la mairie de Pantin depuis le début de son implantation. Plusieurs actions communes et solidaires sont en cours pour participer au développement économique local, ainsi que pour valoriser les savoir-faire en matière d’artisanat et de création. La ville de Pantin engage depuis plusieurs années des travaux d’aménagement de son coeur de ville et la partie où se situe nos bâtiments est au centre de l’axe des métros Hoche – Mairie de Pantin, en plein essor. La construction en 2013 de la Cité des métiers Hermès et l’ouverture d’une nouvelle voie longeant ce bâtiment – l’Allée des Ateliers – a participé au développement de la place du marché où les habitants viennent profiter de nouveaux cafés et commerces.

La ville de Pantin a-t-elle changé ces dernières années ?

B. E. – Pantin est un carrefour, au croisement de nombreux axes de communication et de transports : tramway, métro, RER, RN3, canal de l’Ourcq. Cela crée une facilité d’accès et de circulation. C’est une ville diverse par les activités qu’elle accueille, mais aussi par les différentes populations qui la composent. Mais c’est aussi une terre historique de l’artisanat parisien, ce qui en fait une commune proche de notre culture. La frontière du périphérique s’efface progressivement, et Pantin se modernise, avec une amélioration permanente de l’habitat et de l’architecture.