Coworking : la vie de bureau façon millenials

Rencontre : Jacques Léonard, responsable du projet flex office et télétravail chez BNP Paribas

Jacques Léonard (BNP Paribas) explique la mise en place du projet flex office et télétravail au sein de son entreprise.

LEONARD-Jacques

Nous abordons une autre façon de travailler

Comment envisagez-vous l’évolution des lieux de travail ?

Jacques Léonard – Depuis trois ou quatre ans, nous développons de nouvelles façons de travailler en déployant des environnements en harmonie avec les nouveaux usages. Nous avons remarqué que les collaborateurs passent globalement la moitié de leur temps de travail à leur poste, l’autre moitié étant consacrée aux échanges et rendez-vous sur d’autres sites. Par conséquent, il n’est aujourd’hui plus nécessaire d’avoir autant de places individuelles que de collaborateurs. Par ailleurs, nous cherchons à renforcer la collaboration pour une meilleure performance de l’entreprise. Nos espaces de travail actuels sont limités de ce point de vue à quelques salles de réunions traditionnelles. Les espaces Flex Office que nous proposons désormais dans nos nouveaux bâtiments font la part belle aux espaces collaboratifs de tous types pour faciliter les échanges  et renforcer la convivialité, avec ici et là des endroits pour des réunions classiques, d’autres avec des tables hautes pour des échanges plus informels, d’autres encore avec des poufs, des canapés afin de favoriser le brainstorming. On a plus l’impression d’être dans un espace de coworking ou dans une agence de pub que dans un environnement bancaire traditionnel.

Où en êtes-vous de ce déploiement ?

J. L. – 10 000 collaborateurs sont aujourd’hui en Flex Office au niveau du Groupe en Ile-de-France, filiales comprises. En parallèle, nous leur offrons la possibilité de travailler à leur domicile, un à deux jours par semaine. Près de 5 000 personnes ont déjà fait ce choix. Ces modes de travail reposent sur l’autonomie, la responsabilité et la confiance. Cela nécessite un accompagnement soutenu, en particulier auprès des managers.

Cette évolution est-elle aussi dictée par les nouvelles générations ?

J. L. – Non, cette évolution n’est en rien dictée par les exigences de la nouvelle génération, mais par un souci de performance de l’entreprise et de Good Place to Work, l’une de nos valeurs, que nous voulons pour nos équipes. Il est vrai, que les plus jeunes sont très demandeurs et s’adaptent naturellement à ces nouveaux environnements.

Qu’en est-il de la sécurité des données dans le cadre du télétravail ?

J. L. – C’est un point majeur. Nous ne donnons l’autorisation de télétravailler à une équipe qu’après une étude approfondie de cette question, conduite en regard de nos exigences et obligations dans ce domaine.

Les tiers lieux comme les espaces de coworking sont-ils adaptés au télétravail ?

J. L. – Les tiers lieux d’une manière générale peuvent se prêter à l’exercice du télétravail. Toutefois chez BNP Paribas, nous ne menons actuellement pas de politique en ce sens pour des raisons de sécurité et plus particulièrement de confidentialité suffisante liée à ces espaces.

Coworking : la vie de bureau façon millenials