Stockholm - Norrmalm

Rencontre : Melker Andersson, co-fondateur et président du groupe F12

Avec près d'une dizaine d'adresses de haut vol à Stockholm, le groupe F12 est une entité qui compte sur la scène gastronomique locale.

À quel rythme vit la ville ?
M. A. – Stockholm n’est pas Paris. Ce n’est ni une très grande ville, ni une ville très touristique. De juin à septembre, elle se vide. Il arrive même que des restaurants ferment à cette période. Nous travaillons surtout de septembre à mai et, pour nous, la grosse saison s’étend de septembre à décembre.

La pratique du déjeuner d’affaires est-elle répandue à Stockholm ?
M. A. – Bien sûr, on pense souvent que le déjeuner n’est pas un repas important pour nous, mais c’est complètement faux. C’est même le principal repas du jour ; avec entrée, plat, dessert.

Autre idée reçue : les Scandinaves mangent très tôt le soir. Vrai ?
M. A. – C’est partiellement faux. J’ai travaillé dans beaucoup de pays et la Suède est certainement celui qui a le service le plus long : on ouvre à 17h et on ne ferme pas avant minuit. Bien entendu, cela varie selon la saison : il ne faut pas oublier que l’hiver, ici, le ciel s’assombrit dès 15h…

Quels sont les types de cuisine en vogue à Stockholm ?
M. A. – C’est extrêmement diversifié. Difficile de parler d’un “swedish style” dans un pays qui n’a des légumes qu’en août ! Ce climat particulier nous a toujours obligés à faire venir des choses de l’extérieur. C’est peut-être ça, le vrai “swedish style” : les Suédois sont les premiers à importer d’autres types de cuisine et cela donne un éventail de restaurants très ouvert.

Nous sommes une population d’“early adopters”. Je le dis souvent : “si vous voulez lancer un produit, essayez-le d’abord sur les Suédois”.

Stockholm - Norrmalm