Rencontre : Nasser el Mamoune, Business France

Nasser el Mamoune est Directeur Adjoint de Business France pour la Péninsule ibérique. Il fait un point sur l'évolution de Barcelone en tant que destination business, ses atouts sur la scène internationale, et les prérequis à considérer pour les entrepreneurs français.

Business France
Nasser el Mamoune, Directeur Adjoint de Business France pour la Péninsule ibérique (c) Ludovic Maisant.

Les jeunes talents continuent d’affluer

Barcelone est-elle toujours dans le peloton de tête des villes européennes ?

Nasser el Mamoune – Barcelone continue d’attirer par sa douceur de vivre et sa décontraction méditerranéenne, mais aussi par sa très grande connectivité, son esprit bien européen. Les jeunes talents continuent d’y affluer, d’autant qu’aujourd’hui, la capitale catalane est, avec Madrid, l’une des deux villes d’Espagne concentrant le plus de start-up, soit 34 % du chiffre total du pays.

En dehors des nouvelles technologies, quelles sont les autres tendances qui définissent l’économie de Barcelone ?

Nasser el Mamoune – Historiquement, Barcelone est un pôle scientifique et de santé. Aujourd’hui, cette tendance s’accentue avec plusieurs sites universitaires notamment consacrés aux sciences de la vie, aux biotechnologies et à l’industrie pharmaceutique comme le Barcelona Biomedical Research Park ou le Parc Cientific de l’université de Barcelone. On ne distingue pas un seul grand acteur, mais tout un écosystème cristallisé autour de labs et d’accélérateurs. Il faut savoir que la Catalogne recense 22 % des entreprises de biotechnologie en Espagne.

Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs souhaitant s’implanter à Barcelone ?

Nasser el Mamoune – Comme partout, d’avoir un projet bien défini. Mais je conseillerais aussi de… parler parfaitement anglais. Aujourd’hui, la ville est si européenne que certains postes à responsabilité sont occupés par des talents qui ne parlent ni catalan, ni castillan… mais tous la langue de Shakespeare !