Bidroom veut passer du statut de start-up à celui de PME

La plateforme de réservation hôtelière Bidroom prône un modèle "équitable" à la fois pour ses utilisateurs et les hôteliers de son catalogue. La startup a récemment changé d’équipe de direction, et entend prendre une nouvelle dimension.

Bidroom
Maurizio Tripi, récemment nommé Chief Technology Officer de Bidroom

Basée à Amsterdam, avec également des bureaux à Cracovie, Istanbul et Paris, Bidroom compte dans son catalogue 125 000 hôtels dans 128 pays. L’entreprise, en pleine croissance, devrait employer plus d’une centaine de personnes d’ici la fin de l’année et a décidé de se lancer sur l’Asie Pacifique afin d’attirer de nouveaux clients dans cette partie du monde. Bidroom cible d’abord une clientèle de voyageurs fréquents, promettant de leur faire bénéficier de tarifs garantis inférieurs à ceux des autres agences de voyages en ligne. Selon les statistiques de l’entreprise, 25% des utilisateurs de Bidroom sont des voyageurs fréquents, âgés en moyenne de 35 à 50 ans ; les autres catégories se répartissent entre voyageurs de dernière minute et voyageurs planifiant un déplacement, plutôt dans le segment des loisirs.

Son modèle économique est de fait radicalement différent des autres plates-formes en ligne. Les utilisateurs de Bidroom doivent adhérer à la plate-forme via un abonnement mensuel, annuel, ou en devenant adhérent à vie. Une fois leur enregistrement confirmé, les voyageurs accèdent au catalogue des chambres d’hôtels.Bidroom garantit des tarifs qui peuvent représenter 25% de réduction par rapport a la concurrence. Ce qui, selon la start-up, génère des économies qui fluctuent entre 5 et 60 euros par nuitée. Cette réduction est obtenue par le fait que Bidroom ne prend pas de commission auprès des hôtels mais ces derniers paient ensuite Bidroom lorsqu’un certain seuil de réservation a été atteint. Par exemple, si un hôtel atteint grâce à Bidroom 7 500 euros de revenus, il s’acquittera d’une commission annuelle de 500 euros. En deçà de 7500 euros, l’adhésion pour les hôtels est gratuite. Au-delà de 20 000 euros, l’adhésion s’élève à 1 500 euros, au-delà de 45 000 euros à 3 000 euros. La mission première de la société est en effet de servir d’alternative au marché de la réservation en ligne, qui est actuellement défini par les commissions des sites de voyages en ligne empochées par les géants du secteur comme Booking.com, Agoda, Expedia ou Hotels.com. L’absence de commissions est répercutée ensuite sur les prix d’une chambre. « Bidroom est manifestement moins cher que tous les agents de voyages en ligne connus, assurait récemment Michael Ros, cofondateur de Bidroom, qui évoque « transparence et fair-play pour le consommateur et l’hôtelier ».