Les retards aériens inquiètent l’Union Européenne

La commission européenne s’inquiète des retards dans le transport aérien et souhaite accélérer les mesures pour réduire les temps d’attente des passagers, selon Violeta Bulc, Commissaire Européenne chargée des Transports, et Karima Delli, Présidente de la Commission des Transports et du Tourisme du Parlement européen. 

Francfort
L'aéroport de Francfort compte parmi les trois aéroports européens les moins ponctuels (DR)

« 2018 devrait être une année record pour le trafic aérien avec quelque 11 millions de vols prévus sur le territoire de l’Union Européenne. Notre système actuel de circulation aérienne peine à faire face à l’augmentation constante du trafic et à d’autres perturbations, qui en moyenne touchent 50 000 passagers confrontés chaque jour à des retards pouvant atteindre 2 heures dans les aéroports d’Europe », indique le communiqué publié par l’institution européenne, qui plaide pour l’accélération d’un nouveau plan d’harmonisation de l’espace aérien commun.

La mise à niveau est donc urgente selon la Commission, alors que l’on constate une hausse des retards dans le trafic aérien des 28 États membres de l’Union Européenne ainsi que de la Norvège et la Suisse. L’an passé, Eurocontrol a calculé que 5,3% des vols ont été affectés par des retards : un chiffre en hausse par rapport à 2016 où ce taux atteignait 4,8%. Le retard moyen s’élevait à 16,5 minutes par vol retardé.

Et malheureusement, Eurocontrol prévoit une année 2018 encore pire que 2017, estimant que la durée moyenne d’un retard risque d’être multipliée par quatre. Selon les statistiques des six premiers mois, 7,9 % des vols dans l’Union Européenne ont affiché un retard. L’estimation actuelle pour l’année 2018 prévoit 15 millions de minutes de retard, soit 1,35 min par vol. Malheureusement, cette estimation a déjà été dépassée sur les six premiers mois, les retards par vol atteignant déjà 1,49 minute par vol. Le retard moyen par vol durant la même période de janvier à juin 2017 n’était que de 0,64 minute par vol.

Si l’on se réfère aux performances des aéroports étudiées par le site américain FlightStats, pour le seul mois de juin, la plupart des plateformes ont vu plus de 35% de vols retardés au départ. Les meilleurs élèves européens désignés par FlightStats sont Istanbul avec 19,1% des vols au départ accusant plus de 15 minutes de retard, suivi par Helsinki (un peu plus de 21%), Moscou Domodedovo (22,74%), Londres Heathrow (24,81%) – une vraie surprise pour l’aéroport le plus important d’Europe – et Madrid (28,83%).

Amsterdam, Londres Heathrow, Munich ou Zurich ont plus de 35% de leurs vols en retard au départ tandis que Paris, Bruxelles, Rome et Barcelone dépassent les 40%. Toujours d’après le site FlightStats, ce sont Francfort, Varsovie et Lisbonne qui détiennent la palme des retards avec plus de la moitié des vols ne partant pas à l’heure ! Au total, le pourcentage de retard moyen en Europe s’élevait en juin à 35,49%.

Source : FlightStats
Retards au départ pour les grands aéroports européens en juin 2018 (Source : FlightStats)