Rome : Memling ou le génie du portrait

Rome consacre une grande rétrospective à Hans Memling, artiste majeur de la deuxième moitié du XVe siècle qui devint le peintre le plus important de Bruges après la mort de son maître bruxellois, Rogier van der Weyden. La ville famande, à l’époque, était un important centre culturel et fnancier et les commandes affluaient dans son atelier, notamment pour des banquiers florentins. Memling était un portraitiste exceptionnel, à tel point que ses oeuvres ont influencé l’art du portrait italien de la Renaissance et que certains prétendent même que La Joconde de Léonard de Vinci aurait été inspiré par le maître flamand. L’exposition présente une cinquantaine d’oeuvres dont de nombreux portraits, mais aussi de petits triptyques religieux de voyage ou de très grands installés au-dessus des autels, dont certains ont été restaurés pour l’occasion.

“Memling. Renaissance flamande”, jusqu’au 18 janvier 2015. Scuderie del Quirinale. scuderiequirinale.it