Dispositif de dépistage Covid à la Gare du Nord pour les voyageurs

Face à une flambée de cas de contamination au Covid outre-Manche, la préfecture de Police de Paris a mis en place un centre de dépistage depuis le 1er novembre en Gare du Nord pour les voyageurs non vaccinés en provenance du Royaume-Uni. 

Un renforcement des mesures de contrôle au Covid a été adopté par le gouvernement français face à une montée des cas de contamination au Royaume-Uni. Le pays se trouve désormais classé en risque orange, c’est-à-dire que l’on y constate une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées. D’où de nouvelles mesures pour les voyageurs circulant en Eurostar entre Paris et Londres. Elles sont effectives depuis le 1er novembre.

La préfecture de Police précise que :
– Pour un voyageur vacciné (schéma vaccinal complet), l’entrée sur le territoire
métropolitain ne fait l’objet d’aucune restriction.
– Si le voyageur n’est pas vacciné (ou si son schéma vaccinal est incomplet), il doit produire un motif impérieux pour entrer sur le territoire métropolitain. Et  présenter un test PCR ou antigénique datant de moins de 24 heures avant le départ. Il est également susceptible de faire l’objet d’un dépistage à son arrivée sur le territoire.

Face à cette récente recrudescence des cas de Covid au variant Delta au Royaume-Uni, la préfecture de Police a mis en place un dispositif spécifique de dépistage COVID-19 en Gare du Nord. Le dispositif bénéficie de l’appui de la Direction centrale de la Police aux frontières (PAF) et de la Fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS – association agréée de sécurité civile).

La police aux frontières française contrôle le statut vaccinal des voyageurs en gare de Londres St. Pancras. A l’arrivée en Gare du Nord, un dispositif de filtrage sur le quai d’arrivée permettra d’orienter les voyageurs non vaccinés (ou n’ayant pas pu présenter la preuve d’un schéma vaccinal complet) vers un centre de dépistage dédié, installé dans le hall de la gare. Il devient ainsi nécessaire de planifier des temps de passage plus long au départ des deux gares.

Subtilités britanniques…

Selon le site du ministère des Affaires étrangères français, au retour, les voyageurs ayant reçu une vaccination complète doivent au passage de la frontière, outre leur « passenger locator form », apporter la preuve d’achat d’un test à réaliser au plus tard deux jours après l’arrivée sur le territoire. Le numéro d’achat du test doit être apposé sur le locator form. L’entrée sur le territoire est considérée comme jour « 0 ». Si le voyageur séjourne moins de 48 heures, ce test reste tout de même obligatoire. Les tests peuvent être PCR ou antigéniques.

Autre subtilité : n’est pas considéré comme totalement vacciné tout voyageur n’ayant eu qu’une seule dose de vaccin après avoir été affecté par le Covid-19. Il doit alors suivre la procédure réservée aux voyageurs non-vaccinés.