Changi-Newark : le plus long vol au monde est signé Singapore Airlines

Singapore Airlines vient de lancer le vol commercial le plus long au monde, en ralliant New York depuis l’aéroport de Changi : près de 18h de trajet pour relier les deux destinations affaires.

Singapore Airlines
L'Airbus A350-900ULR de Singapore Airlines s'est posé vendredi à New York, après 18h de vol

Vendredi matin, à l’aube, l’A350-900ULR de Singapore Airlines s’est posé sur l’aéroport de Newark, à New York. L’épilogue d’un vol de 17 heures 52 minutes, qui devient ainsi la ligne commerciale la plus longue au monde. « Singapore Airlines est fière de présenter les plus longs vols commerciaux au monde avec le nouvel A350-900ULR et nous sommes encore plus enthousiastes à l’idée d’offrir aux clients une meilleure connectivité entre Singapour et les États-Unis », se félicite M. Goh Choon Phong, PDG de Singapore Airlines.

Au-delà de la performance aéronautique, Singapore Airlines a dû prendre en compte le facteur humain, pour rendre l’expérience aussi agréable que possible. La compagnie aérienne a notamment adapté la configuration de la cabine pour ménager le sommeil des passagers, à la fois en termes d’éclairage, de taille des hublots et de hauteur des plafonds. Objectif : limiter l’impact du décalage horaire une fois posé sur le tarmac new-yorkais.

Et pour que les voyageurs ne soient pas tentés de regarder l’heure tourner pendant ces 18h de trajet, une attention particulière a été accordée aux systèmes de divertissement en vol. Le système IFE, qui intègre plus de 1 000 heures de divertissement – propose notamment des recommandations de contenu basées sur les préférences des clients et leur historique de visualisation, personnalisables sur la plateforme myKrisWorld. En outre, les membres du programme de fidélisation KrisFlyer ont accès à 200 heures supplémentaires de contenu de divertissement en vol. En outre, cet A350-900ULR est bien sûr équipé du WiFi en vol, en partenariat avec Panasonic Avionics.

Singapore Airlines est maintenant tournée vers la prochaine étape, toujours sur le marché US : dès le 2 novembre, la compagnie reliera Singapour à Los Angeles, avant de renforcer son programme à San Francisco. Au total, le transporteur singapourien proposera ainsi 27 vols sans escale chaque semaine vers les États-Unis.