La SNCF confirme la possibilité de voyager à petits prix en dernière minute

Jean-Pierre Farandou, le président-directeur général du groupe SNCF, est revenu mardi dans une interview sur la future offre tarifaire de l'opérateur ferroviaire. Offre qui devrait se concrétiser pour l'été 2021.
Jean-Pirre Farandou, PDG Groupe SNCF, le 8 décembre au micro de France Info (photo: capture d'écran)

La SNCF devrait connaître un déficit record de son exploitation en 2020, à plus de 5 milliards d’euros. Mais cela ne l’empêchera pas de faire preuve de dynamisme pour réconcilier les usagers avec les voyages en train. C’est ce qu’a détaillé Jean-Pierre Farandou, président-directeur général du groupe SNCF.

Pour les voyageurs, il y a plusieurs bonnes nouvelles. Sur le très court terme- c’est à dire les fêtes de fin d’année-le PDG de la SNCF a ainsi confirmé que l’offre en trains sera bien au rendez-vous. « Nous avons 4,5 millions de place à la vente, dont 1,8 million a déjà été acheté. Un tiers de l’offre concerne des petits prix. Comme par exemple un Paris-Bordeaux à 30€ ou un Paris-Marseille à 45€ », a précisé Jean-Pierre Farandou.

Face à un possible retard dans la seconde phase de déconfinement du 15 décembre par le gouvernement, le PDG de la SNCF s’est voulu rassurant. « Tous nos billets sont remboursables et échangeables gratuitement jusqu’à une heure avant le départ. Cette mesure est d’ailleurs valable jusqu’au 4 janvier. Après cette date le remboursement sera toujours gratuit mais jusqu’à J-3 avant le départ« , a détaillé Jean-Pierre Farandou.

Pour 2021, le PDG de la SNCF a bien confirmé une réforme des structures tarifaires. « Il y a un vrai sujet car beaucoup de voyageurs perçoivent le TGV comme un produit cher. C’est notamment le cas pour ceux qui voyagent en dernière minute. Nos équipes marketing travaillent à une nouvelle tarification. Je souhaite que l’on arrive ainsi à offrir des petits prix même pour les déplacements de dernière minute« , a indiqué le PDG de l’entreprise ferroviaire. Avant d’ajouter qu’il espérait voir cette nouvelle tarification entrée en vigueur avant l’été 2021.

Et de conclure que prendre le train restait un moyen de voyager parmi les plus sûrs. Non seulement parce que la SNCF applique des protocoles sanitaires très stricts. Mais aussi parce que, selon Jean-Pierre Farandou, le train « ce n’est pas de congestion routière et c’est écologique« !