Sofitel So Bangkok, thaï et contemporain…

Bangkok brille par la médiocrité de son architecture. Pour l’architecte Veerachat Phromsorn, la faute en revient aux promoteurs immobiliers, malgré l’existence de projets audacieux.

“Ils changent souvent les plans pour réduire leurs coûts. Et ce qui avait l’air fantastique sur le papier finit par devenir quelconque”. À cette architecture insipide s’opposent un art consommé du design d’intérieur. La Thaïlande fourmille de talents travaillant pour des groupes tels qu’Ikea ou Habitat. Le Sofitel So Bangkok va sans doute casser cette fâcheuse habitude de construction tout à trac. L’architecture du bâtiment, en construction en centre-ville, a été pensée par Smith Obayawat, très connu du monde hôtelier.

Avec sa façade s’apparentant à une mosaïque, l’hôtel offrira des angles de vue imprenable depuis ses 238 chambres. Mais ce sont les aménagements intérieurs qui participent d’une vraie gageure. Les propriétaires ont fait appel à cinq designers de renom, dont Nithi Sithapitanonda, l’un des artistes les plus renommés du pays. Chacun s’inspirera d’un élément vital : terre, bois, eau, métal et feu. En émergeront quatre types de chambres différentes, aux atmosphères très contrastées…

Des restaurants innovants et un espace privatisable au 29e étage pour la tenue d’événements de prestige : le Sofitel espère incarner la fusion parfaite entre la France et la Thaïlande.