Success story Londres – Rencontre avec Francesca Rosella

Francesca Rosella est la créatrice de Cutecircuit.

« Italienne, j’ai d’abord travaillé en tant que styliste pour de grandes marques comme Valentino. Mais j’ai toujours eu envie de créer des vêtements interactifs, avec des “textiles intelligents” qui pourraient s’allumer, réchauffer ou permettre de téléphoner. Pour cela, il fallait que je lance ma propre marque. C’est ce que j’ai fait en 2006 avec mon partenaire Ryen Genz, lui aussi créateur, mais également anthropologue.

Depuis, nous inventons des vêtements à la fois élégants et technologiquement performants. Par exemple, le “hug shirt” qui permet d’envoyer des “hugs” à distance. Imaginez que vous soyez à Paris et que vouliez prendre dans vos bras un ami qui se trouve à Tokyo. Il vous suffit d’activer le vêtement sensoriel sur votre portable et de décider d’une heure précise. À l’heure dite, le vêtement de votre ami va imiter la pression de votre corps et va chauffer. Mais ce n’est qu’un exemple. Au début, nous nous sommes installés aux États-Unis, mais nous nous sommes vite rendu compte que Londres était LA ville pour ce genre de produits. Bien sûr, nous vendons partout dans le monde. Nous avons des clients en Allemagne, en France, à Los Angeles et nous participons à la fashion week de New York. Mais Londres est une ville très ouverte à la créativité et l’inventivité. Désormais, des célébrités comme Katy Perry nous commandent des vêtements de scène. Et puis, comme nous créons tout sur place, à la fois l’aspect mode et le côté technologie, nous pouvons vraiment donner satisfaction à nos clients. Au début, nous avons essayé de travailler avec des ingénieurs, mais ils ne se préoccupaient pas du tout de la beauté d’une pièce. Alors j’ai appris à tout faire moi-même, et ça fonctionne très bien ! »