Success story : rencontre avec Bea Johnson, pionnière de la Zero Waste Home, la « Maison sans déchet »

Avec mon blog et mon livre Zéro déchet, j’ai inspiré des milliers de gens.

« Née en France, je vis à San Francisco depuis de nombreuses années avec ma famille. En 2006, nous avons décidé d’opter pour une vie plus simple, de ralentir notre consommation. Puis nous sommes passés au “zéro déchet”, un terme d’abord associé au traitement des ordures dans les grandes villes, mais que nous avons appliqué à la maison. Nous avons établi cinq règles : Refuser, dire non à ce dont on n’a pas besoin ; Réduire, adopter un mode de vie minimaliste ; Réutiliser, acheter d’occasion et remplacer tout ce qui est jetable par du réutilisable ; Recycler tout ce qu’on ne peut pas réutiliser ; Composter le reste. Cela signifie que nous achetons toute notre nourriture en vrac, et que je fabrique mon maquillage. Aujourd’hui, pour une famille de quatre, nous générons un litre de déchets par an. Avec mon blog www.zerowastehome.com et mon livre Zéro Déchet, j’ai inspiré des milliers de gens, créé une véritable communauté. Ce que je n’aurais jamais imaginé dans mes rêves les plus fous. Désormais, je suis invitée à donner des conférences dans le monde entier. J’ai aussi créé l’appli Bulk – “en vrac” – qui permet de trouver les magasins où acheter des produits sans emballage. Je suis heureuse de voir ce mouvement traverser l’Atlantique. En France, de plus en plus de magasins de ce type ouvrent comme Day by Day. Et ce qui nous a aidé à nous faire connaître, ce sont les articles de presse avec photos, qui ont montré que nous n’étions pas des post-hippies poilus, mais que nous avions un intérieur zen, que nous portions des vêtements à la mode ! Ma vocation est d’encourager un maximum de gens à simplifier leur vie sans leur faire peur. »