Success story – Rencontre avec Diego Reeber, co-fondateur de Catarse.ME, premier site de Crowdfunding au Brésil

En 2011, le concept de crowdfunding n’existait pas encore au Brésil

« En 2011, trois de mes amis et moi avons eu l’idée de lancer un site de crowdfunding. Alors que ce concept se développait à travers le monde, il n’existait pas encore au Brésil. L’un des cofondateurs est musicien et danseur de tango, je suis moi-même poète à mes heures, et nous avons tous les quatre une forte sensibilité pour les artistes qui, au Brésil, ont souvent du mal à percer, faute de soutien. Mais nous avons dû adapter notre site aux besoins et aux attentes des Brésiliens, notamment en offrant des moyens de paiement différents, car l’usage de la carte bancaire en ligne reste ici moins répandu qu’ailleurs. Ce qui est amusant, c’est que, depuis notre lancement en 2011, une cinquantaine de sites similaires au nôtre ont été lancés ; une concurrence stimulante qui nous fait très plaisir. Nous trouvons essentiel d’informer le plus possible sur ce nouveau mode de soutien aux arts. Nous devons notre succès aux artistes en vue qui nous supportent et passent par nos services pour lancer certains de leurs projets. Malgré la crise, les gens sont toujours prêts à aider. Voilà pourquoi nous avons l’intention d’accélérer le rythme cette année, notamment en ouvrant le site à des causes sociales. Ainsi, nous qui étions quatre en 2011, sommes désormais 18. Nous allons même devoir embaucher cette année. Et peut-être déménager un jour dans le nouveau “Digital Downtown” de Sao Paulo, là où se concentrent la plupart des start-up. »