Taxis : une petite révolution tarifaire pour les voyageurs d’affaires

Les courses en taxis entre Paris et les aéroports d’Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulle seront prochainement soumises à un tarif forfaitaire : une mesure qui devrait satisfaire nombre de voyageurs d’affaires français et étrangers, et qui s’inscrit dans une évolution globale du cadre tarifaire, impulsée par le gouvernement.

DR

Le communiqué de presse publié le 4 juin sur le site du gouvernement n’est pas passé inaperçue dans le « petit monde » du voyage d’affaires. Et pour cause. Il acte la mise en place de tarifs forfaitaires pour les courses de taxis entre Paris et les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et d’Orly. La mesure entrera en vigueur dans un peu moins d’un an – le 1er mars 2016 exactement – et l’on ignore encore le montant de ce forfait, qui devrait s’organiser selon quatre tarifs. Mais elle incarne à elle seule une petite révolution sur le marché des déplacements urbains, chamboulé depuis plusieurs mois par l’arrivée des VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur). Ces derniers ne sont d’ailleurs pas oubliés par l’Etat, qui annonce : « L’interdiction de la « maraude électronique », cohérente avec le projet de mise en œuvre de l’Open Data des taxis, est confirmée pour les VTC, les véhicules motorisés à deux ou trois roues et les taxis en dehors de leur zone de prise en charge ». Le communiqué rappelle par ailleurs que « Le Conseil Constitutionnel a jugé que les VTC doivent pouvoir recourir aussi bien à la tarification horokilométrique qu’à la tarification au forfait ». Parmi les autres mesures dévoilées jeudi, on notera également la mise en place d’un forfait appliqué à l’approche d’un taxi réservé, ainsi que la fin des suppléments divers et variés appliqués actuellement. Seuls les véhicules de grande capacité – disposant d’un minimum de cinq places en sus du conducteur – pourront appliquer un tarif majoré.