Dépenses sous surveillance

Team bulding, culture locale et bien-être

Si l’incentive pur est en retrait, deux tiers des entreprises associent une activité de team building à leurs manifestations professionnelles. “L’aspect ludique reste important, mais beaucoup recherchent aussi un moyen de découvrir la destination. Cela peut se faire au travers de chasses au trésor dans la ville ou encore de dîners de gala dans des lieux historiques et prestigieux”, explique Émilie Fritz chez Accor. Comme la visite d’une horlogerie à Genève, suivie d’un apéritif au musée Patek Philippe, un dîner dans une cave en Champagne ou, à Marseille, un départ en voilier vers les Calanques. Le spa est de plus en plus demandé, même si les participants ne s’y rendent pas obligatoirement, d’autant que ces prestations sont souvent à leur charge. “À Zurich, par exemple, nous proposons un package séminaire-remise en forme avec massage au moment du déjeuner ou après la réunion, directement inclus dans l’offre tarifaire que l’on donne au client”, indique Francis Bertrand, directeur des ventes Europe pour Mövenpick.

Dépenses sous surveillance