Témoignage : Philipp Schmid, directeur Incoming du convention bureau de Bâle

Philipp Schmid

“Les visiteurs sont agréablement surpris par Bâle et nous répètent souvent ’on ne savait pas que cette ville avait tant à faire découvrir’, constate Philipp Schmid, responsable MICE de l’office de tourisme de Bâle. “Bâle, c’est un peu le secret le mieux gardé de Suisse. On nous connaît pour nos foires, nos entreprises, mais moins pour notre très belle ville historique ou notre architecture contemporaine. Mais nos grandes expositions culturelles à la Fondation Beyeler ou au Kunstmuseum affirment désormais notre réputation de métropole culturelle à travers le monde”. En 2015, l’exposition Gauguin à la Fondation Beyeler a par exemple attiré 369 000 visiteurs et généré de confortables revenus à l’hôtellerie. “On estime que la culture représente à peu près 30 % à 35 % des motivations des touristes loisirs”, indique Philippe Schmid. L’hôtellerie bâloise continue d’ailleurs de croître. “La grande région bâloise a une capacité de 9 000 lits. Cette année s’ajouteront deux établissements moyen de gamme, Motel1 et Ibis Style. Sont également prévus un hôtel Mövenpick ainsi qu’un trois étoiles sur l’aéroport”, précise-t-il.