TGV Connect : le wi-fi sur les rails de la SNCF

La révolution connectée est en marche : la SNCF lance le 15 décembre son nouveau service TGV Connect, une connexion Internet offerte à bord de ses trains à grande vitesse, attendue de longue date par les voyageurs d’affaires.

dr-sncf-mediatheque-patrick-messina
Le TGV connecté enfin sur les rails

« Le déploiement d’Internet à bord sera massif et rapide ! » : la déclaration a beau utiliser le futur, c’est bien au présent que se conjugue cette petite révolution initiée par la SNCF. Une phrase que les voyageurs d’affaires rêvaient d’entendre depuis longtemps, et qui se concrétise le 15 décembre avec le lancement de TGV Connect. Ce service, gratuit, se généralisera dans le courant de l’année prochaine. La SNCF prévoit en effet que 80% des voyageurs TGV y auront accès d’ici la fin 2017. Les liaisons à grande vitesse vers Bordeaux, Lille, Strasbourg, Rennes et Marseille seront les premières concernées.

La clientèle affaires voyageant en première classe sera privilégiée par cette offre à deux vitesses. En effet, l’enveloppe de data allouée à chaque voyageur atteindra 1 Go par trajet en 1ère, et sera comprise entre 200 et 500 Mo en seconde classe. Pour illustrer son propos, la SNCF indique qu’un passager ralliant Paris depuis Lyon pourra surfer pendant plus d’une heure sur les réseaux sociaux ou envoyer 60 mails avec pièce jointe.

DR
L’offre TGV Connect entend évoluer en fonction des meilleures idées proposées par les voyageurs

L’offre TGV Connect ne se limite d’ailleurs pas à cette connectivité à grande vitesse, puisque le voyageur pourra consulter en temps réel les informations liées à son voyage, et le cas échéant aux perturbations qui l’affectent. Il lui sera également proposé de commander son repas depuis son smartphone, avant d’aller le récupérer à la voiture-bar, ou de réserver un taxi ou une voiture de location. En outre, TGV Connect sera amené à évoluer et à intégrer de nouveaux services, en fonction des retours utilisateurs centralisés via une plateforme dédiée.