Thai Airways International renonce à Paris jusqu’en mars 2021

Le transporteur national Thai Airways International, en pleine restructuration, ne rouvrira finalement qu'une poignée de vols hebdomadaires vers l'Europe. Paris ne fait pas partie des heureux élus.

Repoussé par quatre fois, le retour de Thai Airways International vers le continent européen a du mal à se concrétiser.

La compagnie nationale thaïe est engluée dans une situation financière catastrophique après sept années de pertes sur la dernière décennie. L’intervention des politiques, l’absence de stratégie et une flotte hétéroclite d’avions ont mis à genoux celle qui fut considérée comme l’une des meilleures compagnies d’Asie.

2020 voit une aggravation de la situation financière du transporteur avec des pertes de 1,5 milliard de dollars. Difficile d’en être autrement alors que les frontières du Royaume restent fermées à la grande majorité des voyageurs depuis fin mars.

En septembre dernier, Thai Airways international enregistrait 8 667 passagers, un chiffre en baisse de 99.4% comparé à septembre 2019. Le taux de remplissage global est tombé à 21,5%, en baisse de 59 points par rapport à l’an dernier. Sur les quelques vols vers l’Europe, le taux de remplissage s’établissait à 38%.

Un plan de réhabilitation est certes mis en place mais la stratégie de sortie de crise du transporteur se fait toujours attendre. La direction du transporteur a annoncé le départ de 5 000 employés, la réduction des salaires en 2021 et l’espoir de vendre 34 appareils vieillissants.

La compagnie a commencé à vendre son patrimoine. La presse locale évoque ainsi la vente des sièges, des uniformes, de la vaisselle de Première Classe. On trouve même un restaurant au siège de la compagnie, servant les mêmes menus qu’en vol.

Un réseau devenu anémique en Europe

Côté réseau, il n’existe aucun plan d’une reprise d’activité normale à court terme. Une situation que confirme son nouvel horaire de vols réguliers pour l’hiver.

L’annonce des horaires d’hiver de Thai Airways sur son site internet

Seuls Bangkok-Hong Kong et Bangkok-Tokyo bénéficient de plusieurs vols par semaine. Thai se pose quotidiennement à Hong Kong et trois fois par semaine à Tokyo-Narita. Le transporteur propose également un vol par semaine vers Manille, Osaka, Séoul, Sydney et Taipei. Sur le réseau domestique, Thai Airways International relie Bangkok à Chiang Mai, Phuket, Nan et Krabi.

En Europe, Copenhague, Francfort et Londres-Heathrow bénéficient jusqu’à fin mars d’un vol hebdomadaire. Paris-CDG a provisoirement disparu des horaires de la compagnie jusqu’à fin mars 2021. Avant la pandémie, Thai Airways était le plus gros transporteur d’Asie du Sud-Est sur l’Europe. Elle desservait alors plus d’une quinzaine de destinations.

Thai Airways International risque ainsi de perdre son statut de transporteur global. Et de laisser la place en Asie du Sud-est à la concurrence locale (Singapore Airlines ou Vietnam Airlines) et surtout à celle du Golfe. Alors que Thai Airways International annonçait de nouvelles pertes au troisième trimestre de plus de 650 millions de dollars, Qatar Airways indiquait revenir sur Phuket le 4 décembre prochain. Une pure coïncidence…