Taxis volants, hélicoptères, sous-marins : Uber prépare la mobilité de demain

Uber va expérimenter ses taxis volants à Melbourne, et entend lancer ses premiers véhicules Uber Air dès 2023. En attendant, des hélicoptères et même un sous-marin aux couleurs d'Uber sont déjà en service.

Uber Air
Le service Uber Air va être expérimenté à Melbourne

Le 11 juin, Uber organisait la troisième édition de son événement Uber Elevate Summit. L’occasion pour le géant américain du transport de réaffirmer ses ambitions dans le domaine des taxis volants. Jusqu’ici confiné à son marché domestique, le plan de développement d’Uber Air va se tourner vers l’international : Melbourne deviendra ainsi la troisième ville pilote, après Los Angeles et Dallas, comme l’ont annoncé les responsables d’Uber. Ces derniers ont même précisé le calendrier du programme, avec de premiers vols tests dès 2020, et une mise en en 2023.

des véhicules électriques sûrs et silencieux transportant des dizaines de milliers de personnes à travers les villes pour le même prix qu’un voyage UberX sur la même distance

Le temps de trajet entre le quartier d’affaires de Melbourne et l’aéroport (19 km) serait ainsi réduit à une dizaine de minutes, contre près d’une heure en période de pointe, selon Eric Allison, à la tête d’Uber Elevate.

« Uber Air a pour objectif d’ouvrir la mobilité aérienne urbaine et de contribuer à réduire la congestion des transports au sol« , indiquent les responsables du projet, qui envisagent  « des véhicules électriques sûrs et silencieux transportant des dizaines de milliers de personnes à travers les villes pour le même prix qu’un voyage UberX sur la même distance« .

En attendant de voir s’élever ses taxis volants autonomes dans le ciel des grandes villes, Uber lance le 9 juillet un service de liaison en hélicoptère à New York, entre Lower Manhattan et l’aéroport JFK. Le service Uber Copter, accessible via l’appli du service de VTC et réservé aux membres Platinum et Diamond du programme de fidélité, coûtera entre 200 $ et 225 $ par passager pour un trajet de huit minutes. Uber avait également proposé ce service à l’occasion du Festival de Cannes en 2017 et pourrait l’étendre à d’autres grandes villes dans le futur. En attendant, c’est aussi sous les mers qu’Uber envisage ses services. Entre mai et juin, le spécialiste des VTC a proposé l’expérience ScUber, un petit sous-marin d’exploration de la Grande barrière de Corail. Une innovation surtout destinée à mettre en avant la nécessaire préservation de cet environnement unique.