Uber rachète son rival au Moyen-Orient : Careem

Uber a officialisé l’acquisition de Careem, son concurrent VTC au Moyen-Orient. L’opération, chiffrée à 3,1 milliards de dollars, doit être finalisée au premier trimestre 2020.

Careem
L’acquisition de Careem par Uber est chiffrée à 3,1 milliards de dollars

Uber avance ses pions sur un marché stratégique pour le voyage d’affaires : le Moyen-Orient. Le géant américain vient d’officialiser l’acquisition de Careem, son alter ego local. « Uber acquerra toutes les activités de Careem dans le domaine de la mobilité, de la livraison et des paiements dans la région du Grand Moyen-Orient, du Maroc au Pakistan, avec des marchés majeurs comme l’Egypte, la Jordanie, le Pakistan, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis », indiquent les responsables d’Uber. Pour autant, les voyageurs d’affaires habitués aux services de Careem ne devraient pas être dépaysés : Uber a prévu – au moins dans un premier temps – de conserver l’identité de la plateforme, et même de maintenir à sa tête la direction actuelle.

« C’est un moment important pour Uber alors que nous continuons à étendre la force de notre plate-forme dans le monde entier », souligne Dara Khosrowshahi, PDG de Uber. « Avec une capacité avérée à développer des solutions locales innovantes, Careem a joué un rôle clé dans l’avenir de la mobilité urbaine au Moyen-Orient, devenant ainsi l’une des startups les plus performantes de la région. En travaillant en étroite collaboration avec les fondateurs de Careem, je suis persuadé que nous obtiendrons des résultats exceptionnels dans cette partie du monde en pleine évolution », ajoute-t-il.