UE : les voyages depuis les Etats-Unis et Israël de nouveau soumis à restriction

L’Union Européenne réimpose des restrictions aux voyageurs américains et israéliens, mais qui ne pourraient concerner que les personnes non vaccinées.
L’UE réimpose des restrictions aux voyageurs américains.
L’UE réimpose des restrictions aux voyageurs américains.

Les déplacements non essentiels sont de nouveau soumis à restriction – tests de dépistage ou quarantaine par exemple – dans l’Union Européenne pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis, mais aussi d’Israël ainsi que du Liban, du Kosovo, du Monténégro et de Macédoine du Nord. La propagation du variant Delta a conduit l’UE à réexaminer ses recommandations et à retirer ces six pays de sa liste « verte  » établie fin juin. L’UE laisse cependant la possibilité aux États membres de ne pas appliquer cette restriction aux voyageurs qui sont entièrement vaccinés.

« Les autorités des Etats membres restent responsables de la mise en œuvre du contenu de la recommandation, souligne également l’Union Européenne dans son communiqué du 30 août. Elles peuvent, en toute transparence, ne lever que progressivement les restrictions de voyage à l’égard des pays énumérés. » A noter qu’à l’inverse, les frontières américaines et israéliennes sont elles aussi fermées aux touristes internationaux.

Quant aux pays pour lesquels les restrictions de voyage vers l’UE sont potentiellement levées, ils sont 19 à compter du 30 août 2021 : Albanie, Arabie Saoudite, Arménie, Australie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Brunei, Canada, Corée du Sud, Japon, Jordanie, Moldavie, Nouvelle-Zélande, Qatar, Serbie, Singapour, Ukraine et Taïwan. La Chine, sous réserve de la confirmation de la réciprocité, est également concernée par la levée des restrictions de voyage ainsi que Hong Kong et Macao.