« Un marché très éduqué à l’autopartage  » : E. Hermite, Directeur général France, Zipcar

Zipcar a fait son arrivée en France le 16 septembre, à l'occasion d'un lancement officiel et d'une table ronde sur le thème de l'autopartage et de la nouvelle mobilité urbaine. Arès avoir conquis les principales destinations business aux Etats-Unis, puis Londres et Barcelone, le leader mondial entend bien s'imposer sur ce nouveau marché, au sein duquel l'autopartage commence à trouver sa place et sa clientèle. Entretien avec Etienne Hermite, Directeur Général de Zipcar en France. 

Pourquoi le lancement de Zipcar à Paris intervient-il maintenant ?

Etienne Hermite – Pendant ses dix premières années d’existence, Zipcar s’est surtout développé aux Etats-Unis, sa base d’origine, avant de se lancer en Europe il y a cinq ans environ, principalement au travers d’acquisitions à Londres, Barcelone et Vienne. L’acquisition de Zipcar par le groupe Avis Budget permet l’accélération de ce développement. Paris est l’un des plus gros marchés potentiels pour l’autopartage, c’est donc tout naturellement que cette destination devient désormais l’une des villes prioritaires pour Zipcar.

Pourquoi n’avez-vous pas également procédé par acquisition sur le marché français ?

E. H. – Zipcar a l’ambition d’ouvrir beaucoup de marchés en Europe, et l’un des meilleurs moyens de le faire, c’est de lancer nos propres activités. Notre savoir-faire doit nous permettre de nous développer très vite sur le marché français, et de devenir le leader de l’autopartage en France.

Quel regard portez-vous sur ce nouveau marché ?

E. H. – C’est un marché très éduqué à l’autopartage et aux usages de la nouvelle mobilité, avec une population très technophile, très demandeuse vis-à-vis de ce genre d’innovations, et je pense donc que l’usage de Zipcar va pouvoir se développer très vite. Les Parisiens ont désormais pris l’habitude d’utiliser la voiture ou le vélo en libre-service. Nous sommes donc convaincus que Zipcar va pouvoir se développer très vite. Zipcar va se développer, et pourrait bien rapidement être disponible dans d’autres villes, dans des gares, et plus généralement dans des hubs de transports. Et nos membres parisiens peuvent déjà utiliser leur Zipcard pour accéder à l’une des 10 000 voitures disponibles à travers le monde, en Europe ou aux Etats-Unis.

Quelle est la place de la clientèle affaires dans votre startégie ?

E. H. – Nous cherchons à optimiser l’utilisation de nos voitures. La clientèle loisirs utilise principalement nos véhicules en soirée et le week-end, par conséquent nous avons tout intérêt à développer des offres pour les pros et les entreprises pour les jours de semaines. Nous leur proposons donc l’offre Zipcar Pro, une solution tout compris de 7h à 19h à partir de 35 euros, carburant compris.

Quels sont vos atouts pour devenir leader sur le marché français ?

E. H. – Nous nous appuyons sur quinze années d’expérience, qui nous ont permis de savoir ce qu’il fallait faire et ce qu’il ne fallait pas faire. C’est extrêmement précieux. Nous avons une proposition de valeur et une marque qui sont de nature à attirer un très grand nombre de clients. Et nous pouvons compter sur le support du groupe Avis Budget, et sur les moyens nécessaires à notre développement.

Etienne Hermite, Directeur général France, lors du lancement officiel de Zipcar à Paris le 16 septembre