« Une vraie complémentarité avec Accor » : Serge Trigano, Mama Shelter

Entretien avec Serge Trigano, fondateur de Mama Shelter.

Serge Trigano (DR)

Accor a annoncé son entrée au capital de Mama Shelter à hauteur de 35%. Pourquoi ce rapprochement ?

Serge Trigano – De chaque côté, nous avions envie de faire évoluer les choses. Sébastien Bazin, le président de Accor, a fait le constat qu’il manquait à son groupe une marque sexy à prix abordable. Et qu’il était probablement plus long et plus coûteux de la développer en interne que de s’associer à un concept déjà éprouvé. Nous, nous avons constaté que de nouveaux acteurs se sont lancés sur notre créneau et qu’après six ans, il fallait s’appuyer sur la force commerciale et les capacités de développement d’un grand groupe pour aller plus loin. Il y a une vraie complémentarité avec Accor. Nous ouvrons un hôtel par an, eux c’est quasiment un par jour.

L’esprit “Mama” sera-t-il conservé ?

S. T. – Nous nous sommes très vite mis d’accord avec Sébastien Bazin pour que nous gardions notre indépendance afin de ne pas casser cet esprit. Philippe Starck continuera de travailler avec nous, en tout cas jusqu’à l’issue de son contrat fin 2015. Après, nous verrons si nous nous ouvrons à d’autres designers. J’espère aussi qu’on apportera des choses à Accor. Ils sont très intéressés par notre façon de traiter la restauration, souvent perçue comme un mal nécessaire par les hôteliers.

New York, Londres,  Zurich, Mexico, Séoul, Amsterdam, Barcelone… Mama Shelter s’apprête à conquérir les grandes métropoles mondiales ?

S. T. – Ce concept peut marcher partout dans le monde. Notre hôtel à Istanbul rencontre un succès formidable. On verra ce que ça va donner à Los Angeles  à partir de février prochain. La clientèle, surtout en cette période de crise, a besoin de ce genre de lieu à prix doux, chaleureux, pas prétentieux, design et plein d’énergie. De nouveaux hôtels sont en projet, soit construits en partant de rien comme nous le faisons depuis nos débuts, soit issus de la rénovation d’établissements Accor. Les détails de notre deuxième hôtel à Paris seront révélés en décembre.