Vienne Donau-City

À Vienne, il y a désormais une vie loin derrière le Ring. Et même derrière le Danube, grâce à l’émergence d’un nouveau quartier d’affaires sur la rive nord du fleuve qui borde la capitale autrichienne.

Pour le Vienna Donau-City – Vienna DC pour les gens pressés –, la belle histoire commence par un fiasco : celui du projet d’Exposition universelle de 1995, pour laquelle avait été prévue une organisation complexe mariant les deux capitales de la “double couronne” dans l’Empire finissant des Habsbourg, Vienne et Budapest. L’opération capota rapidement, mais elle eut le mérite de porter le regard sur ces terrains libérés au nord du fleuve, d’où ne se détachaient que les courbes arrondies de la Cité de l’ONU (UNO City). C’est ainsi que se développa rapidement, sur 18 hectares, le plus grand projet immobilier du pays et le concept d’une zone mixte mêlant habitat et buildings d’affaires innovants symbolisés par le parc technologique de Tech Gate, l’un des principaux ensembles de Vienna DC.

Aujourd’hui, 7 500 personnes vivent et travaillent à Donau-City, notamment autour des quelques grands leaders qui ont choisi de s’implanter dans cette zone dynamique, comme IBM, Sanofi-Aventis, Unysis, General Electrics ou Strabag, le leader autrichien du BTP. La liste n’est pas close, puisque Vienna DC reste un quartier en devenir où l’on célèbre, à intervalles réguliers, la naissance d’un nouvel enfant de verre et d’acier : tour Andromeda (1998), tour Ares (2001), Saturn Tower (2004), tour Tech Gate Vienna (2006). Et le plus impressionnant est à venir : suivant un masterplan repris par Dominique Perrault, on devrait bientôt voir sortir de terre deux tours baptisées DC Tower, l’une d’elles culminant à 220 mètres, du jamais vu en Autriche. De quoi mettre davantage encore en lumière un quartier où se dessine l’avenir économique d’une ville que l’élargissement de l’Union européenne a replacé au centre du continent.