A380 : Air France s’impose en pionnier à Mexico

Le vol inaugural Paris-Mexico du 12 janvier se distinguait à la fois par sa portée symbolique et sa dimension stratégique. Il acte l’arrivée du premier Airbus A380 en l’Amérique Latine sur un vol commercial, et ouvre un nouveau chapitre de l’histoire mexicaine d’Air France, dont les ambitions sont clairement revues à la hausse notamment sur le segment business.

Air France rend hommage au Mexique à l'occasion de ce vol inaugural en A380

Le Mexique a réservé mardi un accueil de ministres au très gros porteur d’Air France, l’A380, qui faisait ses grands débuts sur l’aéroport de la capitale, et sa première apparition pour un vol commercial à destination de l’Amérique Latine. Air France endosse ainsi le statut de compagnie pionnière, plus de soixante ans après son arrivée au Mexique, et affiche ses nouvelles ambitions vis-à-vis de la ligne Paris CDG – Mexico. Une première mondiale d’ailleurs largement saluée par les autorités locales et les médias latino-américains. Le lancement de ce tout premier A380 vers Mexico est également observé de très près de l’autre côté de l’Atlantique : plusieurs transporteurs européens ont déjà annoncé plus ou moins ouvertement leur intention de lancer à leur tour leurs très gros porteurs à l’assaut de l’aéroport de Mexico City.

Air France rend hommage au Mexique à l'occasion de ce vol inaugural en A380

D’ici là, Air France aura installé son A380 en vol quotidien, dès la fin du mois de mars, augmentant ainsi son offre à hauteur de 20%. Surtout, la compagnie entend lancer une nouvelle offensive sur le marché du voyage d’affaires, grâce à une augmentation brutale de la capacité en Business (+120%). Le tout en ajoutant à son catalogue mexicain les cabines Première et Premium Economy, pour mieux séduire une clientèle mexicaine visiblement attirée par les cabines avant. « Il y a un marché pour la Première à Mexico » soulignait d’ailleurs Éric Caron, Directeur régional Mexique, au lendemain du vol inaugural, en s’appuyant sur le succès des produits de luxe sur le marché mexicain. En outre, le groupe Air France KLM pourra s’appuyer sur la complémentarité de l’offre proposée à la fois par KLM – jusqu’à 9 fréquences hebdomadaires en Boeing 747 entre Amsterdam-Schiphol et Mexico – mais aussi Aeroméxico et Delta. Autant d’atouts qui doivent lui donner une longueur d’avance sur un marché latino-américain à fort potentiel, en attendant de savoir quelle sera la neuvième destination du très gros porteur d’Air France, qui rejoindra donc Mexico, Abidjan, Hong Kong, Johannesbourg, Los Angeles, Miami, New York-JFK et Shanghai parmi le club des « destinations A380 ».