Accor ouvre une plate-forme pour l’accueil du personnel soignant et des SDF

Avec la création de la plate-forme CEDA, Accor facilite la mise à disposition de ses hôtels à destination du personnel soignant et des sans abri.

Accor-personnel-soignant
Plus de 40 hôtels Accor accueillent des personnes sans abri.

Afin de centraliser les besoins et proposer des solutions d’hébergement sur tout le territoire aussi bien au personnel soignant qu’aux personnes sans abri, Accor a créé la plate-forme CEDA – Coronavirus Emergency Desk Accor, accessible par téléphone ou par e-mail. En lien avec les propriétaires d’hôtels et les autorités, cette plate-forme permettra de traiter rapidement les besoins exprimés et les situations d’urgence. « Accueillir, protéger, et prendre soin des autres avec le cœur sont l’essence de notre métier. Alors que notre pays lutte pour enrayer une crise sanitaire d’une ampleur inédite, Accor est aux côtés de ceux qu’il faut protéger et de ceux qui en première ligne nous protègent », a déclaré Sébastien Bazin, Président-directeur général du groupe hôtelier.

Dans ce cadre, les professionnels de la santé pourront accéder à un hébergement à proximité de son lieu de travail via la plate-forme CEDA.  En parallèle, Accor travaille en lien avec le ministère de la ville et du logement ainsi que le Samu Social pour poursuivre l’identification des besoins supplémentaires concernant l’accueil des personnes sans abri. A ce jour, plus de 40 établissements hotelF1, ibis budget, ibis, ibis styles, Mercure et Novotel proposent une capacité de 1 000 à 2 000 lits à leur destination.

Plus largement, ce sont plus de 500 hôtels, soit plus de 20 000 chambres dans toute la France, qui peuvent être mobilisés pour loger les personnels soignants, les routiers et les personnes sans-abri selon deux organisations représentatives du secteur en France, l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière (UMIH) et le Groupement National des Chaînes Hôtelières (GNC). «Nous avons transmis au gouvernement les contacts de chaque groupe hôtelier et des départements UMIH (en plus des contacts des hôtels) pour optimiser cette gestion de crise en région et ainsi s’adapter aux besoins de chaque territoire en fonction des demandes », a déclaré Jean-Virgile Crance, président du GNC. « C’est un élan de solidarité sans précédent qui s’est mis en place au sein de toute la profession. Nous sommes mobilisés pour aider au maximum de nos capacités nos concitoyens qui en ont le plus besoin. Indépendants, franchisés, chaines, nous avançons ensemble pour répondre aux exigences de la situation de crise dans notre pays», a pour sa part expliqué Roland Héguy, président confédéral de l’UMIH