Bleisure : les voyageurs d’affaires américains n’ont pas la conscience tranquille

L’étude "State of Business Travel" publiée récemment par National Car Rental fait un point sur les habitudes des voyageurs d’affaires américains, visiblement adeptes du bleisure, mais de façon confidentielle.
National Car Rental
Les voyageurs d'affaires américains n'assument pas tout à fait leurs parenthèses "bleisure" selon l'étude National Car Rental

Voilà maintenant plusieurs années que le bleisure n’est plus un secret pour les professionnels du voyage d’affaires. Pourtant, tous les professionnels n’assument pas totalement les périodes de « bon temps » qu’ils s’accordent plus ou moins régulièrement en marge de leur déplacement. C’est ce que confirme l’étude publiée par National Car Rental. Cet « Etat des lieux du voyage d’affaires » (« State of Business Travel Survey » en VO) estime que 80% des voyageurs d’affaires américains s’accordent du temps pour se détendre et profiter d’activités personnelles pendant un voyage d’affaires, mais pas toujours en ayant la conscience tranquille. Pour 38% des sondés, il est interdit d’évoquer avec son responsable ces bons moments. Même chose pour les collègues de travail, qui ne doivent pas être mis dans la confidence selon 40% des personnes interrogées. Les voyageurs d’affaires se méfient d’ailleurs des réseaux sociaux : 25% d’entre eux évitent d’y partager ces activités bleisure.

Pourtant, à en croire ce sondage National Car Rental, les responsables en question seraient assez ouverts à l’idée que leurs salariés s’accordent des moments de répit durant leur mission. Sur 750 responsables interrogés, 92% d’entre eux disent soutenir l’idée que leurs voyageurs peuvent s’accorder du temps pour des activités divertissantes pendant leur déplacement.