La cybersécurité inquiète les voyageurs d’affaires selon CWT

La grande majorité des voyageurs d’affaires s’inquiètent de la vulnérabilité de leurs données pendant leurs déplacements professionnels, selon une étude publiée lundi par CWT.

CWT
Les données de l'entreprise ne semblent pas toujours en sécurité selon l'étude publiée par CWT

Les données de l’entreprise sont elles en danger quand elles accompagnent un voyageur d’affaires au gré de ses déplacements professionnels ? Rien n’est moins sûr, à en croire l’étude publiée le 13 août par CWT sur le thème de la cybersécurité. Selon l’agence de voyages d’affaires, seuls 27% des professionnels européens se disent certains de ne pas mettre en danger les données de leur entreprise lorsqu’ils sont en déplacements professionnels. Le chiffre tombe même à 19% si l’on se recentre sur le marché français, soit un niveau de confiance bien en-deçà de la moyenne globale (35%) et surtout de la moyenne Américaine (46%).

Pour Andrew Jordan, Executive Vice President & Chief Technology Officer de CWT, « Ces résultats montrent que les voyageurs ne sont pas suffisamment formés sur la protection des données d’entreprise. Se connecter dans les lieux publics peut par exemple représenter un risque pour les données de l’entreprise. La sensibilisation et la formation sont essentielles pour se protéger des potentielles failles du système de sécurité », poursuit-il.

D’après les chiffres publiés par la TMC, les voyageurs d’affaires craignent avant tout le vol ou la perte de leurs ordinateurs ou autres appareils mobiles (29 %), puis l’utilisation des réseaux Wi-Fi publics (21 %) et le travail sur leurs ordinateurs ou autres appareils mobiles (9 %).

A en croire les habitudes des professionnels, cette vulnérabilité n’est peut-être pas surestimée : en effet, 41% des voyageurs d’affaires français interrogés admettent avoir déjà téléchargé un document inconnu envoyé par un expéditeur inconnu, et 39% ont déjà ouvert un e-mail de phishing