Accueil Buenos Aires : après les années noires, l’optimisme retrouvé

Buenos Aires : après les années noires, l’optimisme retrouvé

Buenos Aires : après les années noires, l’optimisme retrouvé
S’il a fallu du temps à l’Argentine pour sortir de la crise de 2001, Buenos Aires met aujourd’hui les bouchées doubles. Son but : devenir une capitale aussi créative que compétitive sur le plan international. Ainsi, la toute première métropole à avoir été reconnue Ville du design par l’Unesco mise-t-elle sur la mode, l’audiovisuel, les arts ou bien encore l’édition... Son allure se modernise grâce, notamment, au nouveau quartier de Puerto Madero, où s’installent les multinationales dans des tours brillantes le long des docks rénovés. C’est là aussi qu’est née la vogue des boutique hôtels de haut standing, encore inexistants au début du millénaire. Aujourd’hui, l’hôtellerie portègne – qualificatif désignant les habitants de cette ville portuaire qui borde l’estuaire du Rio del Plata – a pris de la substance, de l’étoffe. En toile de fond de cette vraie modernité, les femmes, qui prennent de plus en plus d’importance dans le tissu économique et social. À commencer par la première d’entre elles : Cristina Fernandez de Kirchner, présidente du pays. Textes Cécile Balavoine - Photos Ludovic Maisant

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.