Etude : les acheteurs voyages plaident pour des tests rapides

D’après une étude publiée jeudi par la GBTA, la grande majorité des acheteurs voyages et des travel managers misent sur le déploiement de dépistages rapides pour relancer le business travel.

GBTA
La GBTA a sondé 927 professionnels du business travel du 12 au 16 octobre

La GBTA a sondé plus de 900 professionnels du voyage d’affaires à l’échelle mondiale, du 12 au 16 octobre. Objectif : identifier les freins à la reprise du business travel, et surtout les pistes pour relancer la machine des déplacements professionnels. Leur réponse est claire : les acheteurs voyages attendent impatiemment le déploiement de dépistages rapides avant le départ, qui permettraient d’épargner aux voyageurs « négatifs » d’échapper aux mesures de quarantaines qui se sont multipliées. 76% des acheteurs voyages citent cette double condition comme leur priorité, la proportion grimpant à 86% sur le marché européen.

« L’actuelle approche fragmentée des voyages, en particulier en Europe, prolonge les effets dévastateurs de COVID-19 sur l’industrie et l’économie dans son ensemble », rappelle Catherine Logan, vice-présidente régionale GBTA Europe. « Il est évident, d’après notre dernier sondage, que nos membres seraient heureux de pouvoir voyager à nouveau dans un environnement sûr et seraient satisfaits par une approche de dépistage rapide avant le voyage », ajoute-t-elle.

A en croire les chiffres publiés jeudi par la GBTA, la peur du voyageur ne serait finalement pas le principal obstacle à la reprise du business travel. Seuls 9% des professionnels interrogés l’identifient comme un obstacle, contre 32% pour la politique voyages, et surtout 43 % pour les restrictions et les politiques gouvernementales en matière de déplacements.
Quant aux prévisions qui anticipent une prise de pouvoir durable du virtuel au détriment des voyages d’affaires, l’étude GBTA est teintée d’optimisme pour le business travel. En effet, 82% des sondés estiment toujours que les réunions en face à face sont « plus » voire « beaucoup plus » efficaces. « Il apparaît clairement que les voyageurs d’affaires réguliers sont impatients de reprendre leur voyage et que les avantages d’une réunion en face à face sont incontestables », estime d’ailleurs Dave Hilfman, directeur exécutif intérimaire de la GBTA.