Fin des lignes de cars Keolis sur Orly et Roissy

Keolis met la clé sous la porte à Orly et Roissy CDG avec la suspension de ces liaisons en cars.

(photo: DR)

Les services “Le Bus Direct”, liaisons par autocar entre Paris et ses aéroports ont été suspendues depuis avril. Une décision qui suit l’effondrement du transport aérien dû à la crise du covid-19.

Il est peu probable que les lignes reprennent selon son exploitant Keolis, lors d’une annonce le vendredi 14 août à l’AFP.

Connu autrefois sous le nom de “Cars Air France”, ce service proposait quatre lignes entre la capitale et les deux aéroports parisiens. Etaient desservis le trajet Orly-Paris Etoile/Champs-Elysées; les trajets CDG vers Paris gare Montparnasse et Paris-Tour Eiffel. Enfin « Le Bus Direct » offrait une liaison non-stop entre Orly et Roissy (CDG).

Ces lignes d’autocars étaient exploitées sans subvention par Keolis (filiale de la SNCF), qui avait passé un accord spécifique avec Aéroports de Paris (ADP).

La desserte d’Orly avait été suspendue le 1er avril à la fermeture de l’aéroport, puis celle de Roissy six jours plus tard faute de clients. “On a essayé de tenir au maximum, mais on n’avait plus personne sur nos lignes”, indiquait Jérôme Dupont, directeur, à l’AFP.

Une réouverture avait été envisagée le 15 juin dernier. Mais elle avait été repoussée à juillet en raison de la très forte baisse de la demande. La morosité de la conjoncture a forcé Keolis à prendre la décision de se retirer. Le transporteur urbain est d’ailleurs confronté à une grave crise et doit restructurer son activité.

Plus de transports publics à terme

Pour les voyageurs existent toujours des lignes alternatives exploitées par la RATP et la SNCF. Elles comprennent plusieurs lignes de bus ainsi que la ligne de RER B reliant Orly à Roissy via Paris, ainsi que le RER C et une ligne de tramway à Orly.

L’aéroport du sud parisien devrait dans l’avenir être relié directement par le métro de la ligne 14. Son prolongement est en cours entre Olympiades et Orly via le Kremlin-Bicêtre, Villejuif et le MIN de Rungis. La mise en service est prévue à la mi-2024.

Sur Roissy-CDG est prévue la construction de la ligne de métro 17 entrer Saint Denis et la plate-forme via Le Bourget vers 2030.