L’optimisme gagne du terrain dans le voyage d’affaires selon la GBTA

Une étude publiée le 22 avril par la GBTA décèle des signes d’optimisme quant à la reprise des déplacements professionnels. L’association internationale du voyage d’affaires table également sur une généralisation du télétravail après la crise.
GBTA
La nouvelle étude publiée par la GBTA s'appuie sur 942 réponses collectées du 12 au 17 avril

Semaines après semaines, la GBTA sonde les professionnels du business travel pour y dénicher des motifs d’optimisme, forcément trop rares dans ce contexte de crise. La nouvelle étude publiée le 22 avril par l’association – sa 18e en période de Covid – ne déroge pas à la règle. D’après cette enquête menée du 12 au 17 avril auprès de 942 professionnels, la confiance revient. Les deux tiers des responsables interrogés (65%) estiment en effet que leurs salariés sont « disposés » ou « très disposés » à voyager pour affaires dans le contexte actuel. Un chiffre en hausse de 11 points par rapport au précédent sondage GBTA réalisé au mois de mars. Cette dynamique positive, les fournisseurs et autres sociétés de gestion des voyages en témoignent significativement. En effet, la moitié d’entre eux (50%) se disent plus optimistes que le mois dernier. A l’inverse, moins d’une personne sur dix (8%) se dit plus pessimiste quant à la reprise du secteur des déplacements professionnels.

La mise en place de pass sanitaires devrait d’ailleurs encore renforcer ce regain d’optimisme à en croire les chiffres publiés par la GBTA. Sept personnes interrogées sur dix (71 %) estiment que la délivrance d’un certificat médical numérique par le gouvernement serait un facteur « très efficace » ou « efficace » pour la reprise des voyages d’affaires. Les professionnels européens semblent particulièrement demandeurs : 81% d’entre eux estiment qu’un tel dispositif serait efficace en termes de reprise des voyages d’affaires, contre 68% en Amérique du Nord (68%).

« Il est encourageant de voir que les indicateurs clés vont tous dans le sens d’un retour aux voyages d’affaires, car les organisations collaborent en interne pour assurer un retour en toute sécurité pour leurs voyageurs », se félicite Suzanne Neufang, PDG de la GBTA. Celle-ci ajoute : « De nombreuses entreprises ont également revu leurs politiques de travail à domicile en raison de la pandémie, et dans de nombreux cas, elles apportent un changement permanent qui restera en vigueur même après la pandémie. Il est clair que la façon dont nous gérons et menons nos affaires sera sensiblement différente à l’avenir ». C’est effectivement l’autre enseignement de l’étude : le télétravail est désormais ancré dans les habitudes des salariés, et devrait perdurer. Ainsi, la GBTA estime que huit responsables sur dix estiment que leurs employés auront « beaucoup plus » (35 %) ou « plus » (47 %) de flexibilité pour travailler depuis chez eux qu’avant la crise.