Trio de luxe pour Kempinski

L'arrivée de l’Hotel Riga dans le portefeuille de Kempinski marque le début d'une série d'inaugurations prestigieuse pour le groupe de luxe, en passe d'inaugurer de nouveaux établissements à Dubaï et Mascate.

Kempinski
Le groupe Kempinski étoffe son catalogue

Ce fut, dans les années cinquante-soixante, l’un des meilleurs hôtels de toute l’Union Soviétique, là où furent servis les premiers cocktails dans le pays. L’Hotel Riga, lieu de rendez-vous de l’intelligentsia dans la capitale lettone reconstruit dans les années 50 après avoir été totalement rasé pendant la Seconde Guerre mondiale, est entré dans une nouvelle ère en octobre dernier sous la houlette du groupe de luxe Kempinski. Situé juste en face de l’opéra et tout près du centre-ville classé à l’Unesco, l’hôtel présente dans ses 141 chambres comme dans ses intérieurs un nouveau décor fastueux. Cette ouverture précède d’autres développements prestigieux pour la marque d’origine suisse. A Dubaï, après son légendaire Mall of the Emirates et son resort sur Palm Jumeirah, Kempsinki va ouvrir au printemps 2018 un nouvel hôtel de luxe, toujours sur l’archipel artificiel Palm. En plus de ses 389 chambres et suites, l’Emerald Palace proposera six restaurants – dont le “Mix”, le seul dans les Emirats à être supervisé par Alain Ducasse –, un immense spa Cinq Mondes ainsi qu’une salle de cinéma. Non loin de là, à Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, Kempinski attend également pour le début de l’année prochaine un resort allongé au bord de deux kilomètres de plage, hébergé au sein de la marina Al Mouj. Au programme : 310 chambres et suites, toutes dotées de piscines privées, 70 résidences pour des longs séjours et un golf 18 trous dessiné par Greg Norman.