Marriott élève son offre pour racheter Starwood

Après un bref délai de réflexion, Marriott a décidé de faire une offre supérieure à celle du groupe d'assurances chinois Anbang pour racheter Starwood Hotels et devenir ainsi le premier groupe hôtelier au monde.
Marriott Auditorium Madrid
Marriott Auditorium Madrid

Les jeux sont-ils définitivement faits ? La fusion de Marriott et Starwood, un temps en suspens du fait de l’offre supérieure proposée par le groupe d’assurances chinois Anbang aux actionnaires de Starwood Hotels, devrait se faire pour finir. Alors que Marriott avait jusqu’au 28 mars pour surenchérir, le groupe hôtelier a décidé de mettre sur la table non plus 12,2 milliards de dollars, mais 13,6 milliards – soit 400 millions de plus que Anbang – pour reprendre son concurrent américain et créer ainsi un géant de plus d’un million de chambres dans le monde.

Selon les termes de l’amendement à l’offre initiale signé par les deux groupes, ce rachat sera payé 3,6 milliards en cash et 10 milliards par le biais de l’échange de titres. Un bonus dont les actionnaires de Starwood Hotels se satisferont sans doute, même si Anbang, qui peut encore surenchérir, n’a pas officiellement abandonné la partie. Cependant, l’indemnité de rupture que Starwood serait tenu de payer si la fusion n’est pas menée à bien a été relevée à 450 millions de dollars, au lieu de 400 millions. Initialement prévue le 28 mars, l’assemblée générale des actionnaires de Starwood, qui devrait définitivement sceller cet accord, a été programmée le 8 avril prochain.

Tandis qu’Arne Sorenson, le PDG de Marriott, s’est montré “encore plus enthousiaste du pouvoir combiné des deux groupes et des opportunités de croissance”, Bruce Duncan, le président du conseil d’administration de Starwood, s’est dit satisfait que Marriott ait “reconnu la valeur” que son groupe apporte à la fusion.

Aloft Brighton
Aloft Brighton