Magazine N°152

Flottes Automobiles N°152

TEL-AVIV S/ TECHNO COOL

Avec cette drôle d’atmosphère, cette crispation qui empoisonne l’air des vieilles cités d’Europe, on oublierait presque ce que peut être une ville joyeuse, une urbanité festive, jeune et heureuse de vivre son quotidien au soleil. Même si, pour ce qui concerne Tel-Aviv en particulier et Israël en général, le chaos qui règne à ses frontières ne devrait pas, en principe, vraiment pousser à la légèreté…

Sur le coup, c’en est presque déconcertant, une pareille contradiction. Vivre vite, profiter de l’instant : peut être est-ce là le secret de l’ambiance incroyablement décontractée qui flotte sur la capitale économique du pays et atteint son paroxysme dans le quartier rénové de Sarona, là où les geeks, start-upers et autres nerds se sont en majorité installés. Exit les costumes, les cravates, les tailleurs et les escarpins – de toute façon, on est traditionnellement loin de tout ça en Israël – et bonjour les T-shirts rigolos, les tongs multicolores, les baskets chamarrées et les shorts trop larges. Jusqu’aux animaux de compagnies à être autorisés dans les espaces de coworking qui se sont ouverts un peu partout. C’est déstressant pour tout le monde, paraît-il.

Bienvenue dans la toute première tech city des bords de Méditerranée qu’est devenue Tel-Aviv ces dernières années. À commencer par l’avenue Rothschild qui était autrefois fort résidentielle et s’est elle aussi transformée en véritable centre high-tech ; une quasi-reproduction, en plus petit tout de même, de l’univers de la Silicon Valley.

C’est là le résultat d’une politique volontaire de la part des autorités israéliennes qui, depuis dix ans, consacrent 4 % du PIB du pays à la recherche et au développement tandis que, à titre de comparaison, la France en dépense 2 %. De même pour la qualité de l’enseignement dispensé dans les universités. Sans compter cette façon toute israélienne, avérée et très ouverte, de composer avec l’étranger, et sans doute due aux origines diverses de la population. Que cela soit pour lever des fonds ou pour viser des marchés nouveaux.
Et cela fait un bien fou, cette ouverture, par ces temps d’excessif repli sur soi.

Serge Barret, Rédacteur en chef
À lire dans ce numéro

Carnet de voyages : Édika : « les plus beaux voyages se font à deux »
ACTUALITÉS : avions, ferroviaire, hôtels, meetings/affaires, à travers le monde
TECHNOLOGIES
L’envolée des divertissements à bord
NOMADE – Shopping numérique
AÉRIEN – Réseaux : Quelles routes pour les alliances ?
HÔTELLERIE : Hôtels d’aéroport : lifestyle au bout des pistes
QUARTIER D’AFFAIRES : Mexico City – Reforma : le nouvel âge d’or
DESTINATION AFFAIRES : TEL AVIV
INCENTIVE :
Grand Angle : Ile Maurice : luxuriance océane
Chronique : Le Touquet : le grand chic de la côte d’Opale
Théma : Vietnam : la nostalgie, forcément la nostalgie…
ENQUÊTE
Croisières : le temps retrouvé
MANAGEMENT
Enquête : grands voyageurs au quotidien
Agences : nouveaux challenges, nouvelles opportunités
Mobilité urbaine : une offre en pleine mutation
DÉCIDEUR : Nicolas Petrovic, Directeur général, Eurostar

À lire dans ce numéro :

KryptKey : le cryptage selon MDK Solutions

Rencontre : Kevin Ramkaloan, Directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA)

Île Maurice : carnet d’adresses

Île Maurice : luxuriance océane

Sécurité : Toshiba Tecra X40

Enquête : grands voyageurs au quotidien

Le Touquet : le grand chic de la côte d’Opale

Rencontre : Patricia Rasse, Le Touquet-Paris-Plage Tourisme

L’envolée des divertissements à bord

Acoustique : BEOPLAY H4

Bleisure à Mexico City

Mexico City : carnet d’adresses

Interview : Enrique de la Madrid Cordero, Ministre du Tourisme du Mexique

Mexico City – Reforma : le nouvel âge d’or

Ces géants des mers qui font aussi rêver

Croisières : le temps retrouvé

Agences de voyages : nouveaux challenges, nouvelles opportunités

Interview : Juliet Thanwerdas, Travel Manager chez BlaBlaCar

Digitalisation : IRISNotes 3

Ho Chi Minh Ville et le Mékong : carnet d’adresses

Vietnam : la nostalgie, forcément la nostalgie…

Rencontre avec Édouard George, Président de Phoenix Voyages

Alliances : quels bénéfices pour les voyageurs ?

Quelles routes pour les alliances ?

Édika : « les plus beaux voyages se font à deux »

Décideur : Nicolas Petrovic, Directeur général, Eurostar

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.