Magazine N°159

Flottes Automobiles N°159

BERLIN ÉCOLO, ENCORE ET TOUJOURS

On dit tout et n’importe quoi sur les capitales européennes. Qu’elles sont vieilles, qu’elles déclinent, qu’elles ne se remettront pas de la révolution techno logique. Bref, que London a arrêté de swinger depuis longtemps et que Paris, comme la nostalgie, n’est plus ce qu’elle était. Berlin échappe un peu à la règle avec une histoire tout à fait à part, un mur telle une plaie et deux dictatures au compteur.

C’est d’ailleurs cette histoire singulière – ce mur, sa chute, toute une jeunesse refaisant sans façon la conquête de l’Est et jetant du même coup les bases d’un mode de vie original, alternatif, rebelle et vert – qui a fait de la capitale allemande l’un des plus importants spots créatifs européens de ces vingt dernières années.

Vivre à Berlin était amusant, léger ; personne ne l’ignorait, et surtout pas les jeunes diplômés, qu’ils soient allemands ou venus du reste du monde. Résultat : une très forte croissance démographique et, immanquablement, la hausse des loyers qui va avec. Moins qu’à Londres, moins qu’à Paris, mais tout de même.

Pour autant, Berlin préfère penser positif et mesurer les avantages résultant de l’apport de jeunes professionnels asiatiques et nord-américains pour dynamiser le secteur de la high-tech, 17 % des start-up allemandes étant d’ores et déjà implantées dans la capitale allemande.

Les sites industriels d’autrefois sont du coup en train de se transformer en grand campus dédiés à la recherche, sans compter les petites usines ou anciens ateliers devenus, du côté est de la capitale, des lofts et des appartements, des restaurants et des cafés, des lieux de rencontres, d’échanges et de remises en question pour mieux se battre contre les menaces ou interrogations qui fleurissent un peu partout sur le globe. Le politique certes, l’Union Européenne, la Chine, l’Amérique, l’Afrique…

Mais aussi et surtout les problèmes liés à l’écologie et à la catastrophe climatique annoncée. Sur ce dernier plan, l’atmosphère un rien rebelle de la ville n’a pas tout à fait disparu. Mieux, et par-delà l’anecdote des potagers urbains qu’elle travaille à l’ancienne, elle profite largement du talent de sa jeunesse pour mettre des projets d’intelligence artificielle au service de l’environnement.
On n’attend que cela.

Serge Barret, rédacteur en chef

À lire dans ce numéro :

Agathe Fabron (AccorHotels) : « Fidélité or not fidélité ? »

Stéphane de Laforcade (HCorpo) : « De l’importance des moyens de paiement »

Paul-Édouard Le Bret (Louvre Hotels) : « Des relations multicartes avec les hôteliers »

Kevin Mauffrey (Egencia) : « La techno, clé de l’expérience client »

Jean-Marie Longin (American Express GBT) : « Politique voyages et expérience client »

John Baird-Smith (HRS) : « La blockchain, le futur de la réservation hôtelière ? »

Réservation de réunions : le big bang n’est pas pour demain

Réservation hôtelière : un univers de plus en plus interconnecté

Gran Canaria : du soleil sur une civilisation perdue

Rencontre avec Ines Jimenez Martin, directrice du bureau de convention de Gran Canaria

Gran Canaria : guide pratique

L’intelligence artificielle au service des voyageurs d’affaires

Nantes : carnet d’adresses

Rencontre avec Francky Trichet, adjoint au Maire de Nantes délégué à l’Innovation et au numérique

Bleisure à Nantes

Nantes : voyage au centre des affaires

Montagne : rencontres au sommet

Rencontre avec Véronique Bertrand, directrice France Meetings & Events du Club Med

Profession travel manager : aucune place à l’improvisation

Rencontre avec Sabah Kahoul, directrice générale de Business Travel Purchase

Indonésie : nouveaux terminaux haut de gamme

Rencontre avec Marc Mingoia, directeur projets d’Eurosport et intervenant chez Ascencia Sport

Sport et entreprises : accords parfaits

L’Asie à l’heure de la globalisation

Stéphanie et Cyril de Ricou: voyages bohèmes et décors historiques

Norvège : guide pratique

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.