La pandémie a décimé tous les transports aux Etats-Unis en 2020

Sans surprise, la pandémie de covid a affecté tous les secteurs des transports aux Etats-Unis. Le nombre de voyages a reculé de 26% selon les statistiques du Department of Transportation.
Golden Gate Bridge
SAN FRANCISCO Golden Gate Bridge © Ludovic MAISANT

Comme d’autres pays, les Etats-Unis ont constaté que la pandémie de COVID-19 s’est soldée par une forte réduction des déplacements de voyageurs en 2020. Si les Américains avaient effectué 498 milliards de voyages – tous types confondus – en 2019, l’année 2020 s’est soldée par un nombre total de 370 milliards de voyages, en baisse de 26 %.

La décroissance par mode de transport est ainsi générale. Elle atteint 48% pour les mouvements d’avions et 60% pour les passagers des compagnies aériennes commerciales. En 2019,  l’Administration en charge de la Sécurité des Transports (Transportation Security Administration ou TSA) avait contrôlé 823 millions de passagers dans les aéroports. Ce chiffre est tombé l’an passé à 324 millions. Le bureau des statistiques du DOT publiera des chiffres plus précis mi-mars sur l’état du  transport aérien en 2020.

Les transports publics touchés par la pandémie

Aux frontières, le nombre de véhicules de tourisme entrant aux États-Unis a également diminué avec la quasi-fermeture du territoire américain. Les voyages pour le tourisme, le shopping et les visites familiales ne sont en effet plus autorisés. En 2020, 1,8 million de véhicules de tourisme sont entrés aux États-Unis en provenance du Canada, soit une baisse de 91 % par rapport aux 20 millions d’entrées recensées en 2019.

Avec le Mexique, les Etats-Unis ont enregistré 31,6 millions de véhicules de tourisme. Ce qui représente une baisse plus limitée de 37 %. La frontière entre Mexique et Etats-Unis avaient enregistré 50,3 millions de véhicules en 2019.

Les transports publics n’ont pas échappé à la morosité ambiante. A New York, le Metropolitan Transit Authority a comptabilisé 667 millions de voyageurs contre 1,79 milliard un an plus tôt. Soit une baisse de 63%.

La performance du WMATA à Washington DC a été pire encore. L’agence de transport de la capitale fédérale a vu la fréquentation de ses bus et métros chuter de 79%. Ce qui s’est traduit par 53 millions de voyageurs en 2020 au lieu de 248 millions en 2019,.

A San Francisco, le BART (Bay Area Rapid Transit), qui gère le réseau de trains régionaux, a vu son trafic passer de 98 à 14 millions de passagers.